Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 17 Juin 2003 à 00:00

VU entrevoit sa sortie du rouge

Vivendi Universal (VU) se prépare à se délester de ses actifs américains dans le divertissement pour accélérer son désendettement et conforter sa convalescence en entrevoyant sa sortie du rouge dès la fin de 2003.

Le groupe, qui avait été confronté à une crise de trésorerie aigüe à la mi-2002, a affiché mardi des résultats supérieurs aux prévisions au premier trimestre 2003, tirés par les bonnes performances de SFR (téléphonie mobile) et le quasi-retour à l'équilibre d'exploitation de Canal+. Le groupe français de médias et communications a affiché une réduction de sa perte nette trimestrielle à 319 millions d'euros contre une perte de 815 M EUR un an plus tôt.

Son directeur financier, Jacques Espinasse, a indiqué, lors d'une conférence téléphonique, qu'il prévoyait une hausse de 39% "au moins" du résultat d'exploitation pour l'année 2003 et un "résultat net corrigé" (retraité des plus-values et des exceptionnels) positif. Il table aussi sur un flux de trésorerie opérationnelle de 1,5 milliard d'euros. Avec un résultat d'exploitation en hausse de 22% à 473 M EUR, SFR a réalisé un excellent trimestre, accroissant ses parts de marché de 1,1 point, à 35,3%, et réduisant ses frais de prospection de nouveaux clients.

Cegetel a pour sa part réduit ses pertes de 72%, malgré une baisse des ventes. Le résultat d'exploitation de l'ensemble Cegetel-SFR a ainsi progressé de 30% à 465 M EUR. La bonne nouvelle du trimestre vient de Canal+, qui a affiché un bénéfice d'exploitation de 158 M EUR, contre une perte d'exploitation de 68 M EUR un an plus tôt. Canal+ a bénéficié de la restructuration engagée il y a quelques mois, d'une reprise de provision sur un contrat de football et d'une autre sur la chaîne italienne à péage Telepiu cédée en avril.

En revanche, les actifs américains regroupés dans VU Entertainment (VUE) ont marqué le pas, accusant une baisse de 6% de leur résultat d'exploitation pro-forma à 213 M EUR, contre 276 M EUR un an plus tôt. Les télévisions cablées ont subi une hausse de leurs charges et la fréquentation des parcs à thème s'est inscrite en baisse. Le cinéma a compensé partiellement ces reculs par un résultat en augmentation grâce à des charges moins importantes, notamment un calendrier de sortie de films moins dense que l'année précédente.

Pour le reste de l'année, VUE table sur la sortie de trois nouveaux films (Bruce Almighty, 2 Fast 2 Furious et The Hulk) et la reprise du marché publicitaire sur les télévisions cablées pour se redresser. Les résultats de la musique (Universal Music Group), en recul de 12%, sont en berne sur un marché en crise, ainsi que de VU Games (jeux vidéo), qui affichent une perte d'exploitation de 24 M EUR sur le trimestre écoulé. VU affirme que les perspectives de VU Games restent "très solides, avec un calendrier de sorties exceptionnel" d'ici la fin de l'année.

Les actifs américains de VU sont depuis plusieurs mois au centre de tractations serrées entre six candidats à leur reprise, a confirmé Jacques Espinasse. Le groupe envisage comme "alternative" à la cession de VU, la "mise en bourse" de ces actifs, dont il pourrait conserver jusqu'à 25% du capital, a-t-il dit. Selon des informations de presse, les candidats sont l'ancien patron de Seagram, Edgar Bronfman Jr, le groupe américain Liberty Media du milliardaire John Malone, pionnier de la télévision câblée aux Etats-Unis, le magnat du pétrole Marvin Davis, Summer Redstone, Pdg de Viacom (CBS et MTV), MGM et General Electric (NBC).

Ils ont jusqu'au 23 juin pour déposer leurs offres, a indiqué M. Espinasse. La vente pourrait être bouclée dans le courant du mois de juillet. Les offres varient selon les périmètres convoités. Mais la cession pourrait rapporter quelque 15 mds EUR à VU et lui permettre d'effacer la plus grande partie de sa dette. A fin mai, celle-ci a reculé à 14 mds EUR contre 15,3 mds EUR fin mars et 35 mds EUR en juin 2002 grâce à d'importantes cessions d'actifs et l'allongement de la maturité de la plupart des créances.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution