Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 18 Juin 2003 à 00:00

Stabilité des lancements d'émissions en 2002-03

Le nombre de nouvelles émissions de télévision lancées dans huit grands pays est resté stable lors de la saison 2002-2003 avec 1.086 émissions, contre 1.095 la saison précédente, selon une étude NOTA/Médiamétrie/IMCA/Eurodata TV publiée mercredi. L'étude a analysé les nouveaux programmes de plus de 60 chaînes nationales en Allemagne, Australie, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Etats-Unis. L'Australie, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l'Espagne enregistrent une croissance de leurs lancements de titres tandis que l'Italie et la France limitent le nombre de nouveautés. Les chaînes européennes évitent de plus en plus de bouleverser leurs grilles et préfèrent étaler l'introduction de nouvelles émissions, ce qui se traduit par une mise en place plus tardive des grilles. L'année dernière, TF1 avait lancé plus de 40% de ses nouvelles émissions à la rentrée, contre 20% cette année. La télé-réalité reste un pilier de la nouvelle programmation. L'étude relève trois grandes catégories pour ce type d'émissions: "talent quest" ou recherche de talents, les "dating show" ou jeux de couple et les "celebrity show" mettant en scène des gens connus. Aux Etats-Unis, la télé-réalité représente 68% des nouveaux divertissements. Parmi les succès de la saison, l'étude cite aux Etats-Unis "Joe Millionaire" sur la Fox ("Greg le millionnaire" en France), "The Bachelorette" sur ABC ou "Hotel Glamour" sur Tele 5 en Espagne, qui réunit une dizaine de gens célèbres dans un hôtel cinq étoiles reconstitué en studio. Passé et histoire ont dominé la fiction, avec des séries américaines situées dans les années 60 ("American Dreams") et 80, des personnages qui font des sauts dans le temps ("That was then"), des biographies et des fresques historiques. Le thème religieux a également ressurgi : "Il Papa buono" en Italie sur Jean XXIII ou "Un posto tranquillo", sorte de Don Camillo moderne. L'Allemagne a connu des émissions humoristiques deux fois plus nombreuses que lors de la saison précédente ("Rent a Pocher" permet aux téléspectateurs de louer l'animateur télé pour diverses tâches comme la garde d'enfants), un retour de la télé-réalité alors qu'elle avait été délaissée en raison d'un manque d'audience, et de nombreuses émissions où la télé se met au service de la justice, diffusées en concurrence frontale en "day-time". Le Royaume-Uni a mis les célébrités à l'honneur dans la télé-réalité avec "I'm a celebrity ... get me out of here", sorte de Survivor people, "Big Brother celebrity", "Celebrity fit club"... Les Britanniques se sont vu proposer également beaucoup de "docu-soaps" et de programmes qui conseillent le téléspectateur, par exemple pour l'achat et la décoration d'un logement. Une autre tendance relevée est celle des déclinaisons: de séries avec "CSI Miami", ou encore de films avec la série télé "My big fat greek life" dérivée d'une comédie à succès. L'interactivité s'est développée, avec la déferlante d'émissions de tests et l'arrivée de la "call-tv", qui encourage les téléspectateurs à composer des numéros surtaxés pour répondre à une question et gagner des cadeaux. ang/cv/am
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution