Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 4 Juillet 2003 à 00:00

"Nice People" n'a pas créé l'événement

"Nice people", qui se présentait comme la réponse haut de gamme au "Loft" de M6 avec des candidats garantis cultivés et non oisifs, s'achève samedi sans avoir créé l'évènement, avec des audiences décevantes le samedi mais satisfaisantes en semaine, surtout sur les cibles chéries des publicitaires.

Samedi, les téléspectateurs voteront pour savoir qui de l'Italienne Serena ou du Portugais Helder décrochera la cagnotte. "Pour un +Big Brother 3+, c'est pas mal. Aux Etats-Unis ont est loin de ces scores", souligne Emmanuel Charonnat, directeur de l'agence de conseil Carat TV. "Mais il n'y a pas l'effet de surprise par rapport au premier Loft".

Le vice-président de TF1 Etienne Mougeotte, contacté par l'AFP, n'a pas souhaité dresser le bilan de l'émission avant sa fin. Lors d'un séminaire organisé par Carat, il a estimé que "le prime était un peu décevant, mais que globalement l'ensemble de l'opération était un succès commercial", rapporte M. Charonnat.

L'émission du samedi, présentée par Flavie Flamant et Arthur, a en effet été régulièrement battue par les autres chaînes, enregistrant des scores inférieurs aux habitudes de TF1. Après la curiosité initiale du 26 avril, où l'émission a réuni 6,87 millions de téléspectateurs pour une part d'audience de 34,9%, la part d'audience du "prime time" a oscillé entre 28,4% et 21,9%.

Mais les cibles qui intéressent les publicitaires étaient fidèles au poste, souligne Alexia Laroche-Joubert, directrice des programmes d'Endemol France, qui produit l'émission, tandis que la quotidienne "est un vrai succès". Le bouquet satellite TPS a comptabilisé quelque 64.000 abonnés à la chaîne 24h/24 "Nice people", mieux que "Star Academy 2" et moins bien que "Loft Story". Sur le câble, Noos évoque "un taux de pénétration de 2% chez les abonnés numériques".

L'émission promettait des enseignements sur nos voisins européens. "Il y eu des débats sur l'heure à laquelle ils devaient dîner et déjeuner, beaucoup de débats intéressants sur le rôle de la femme et de l'homme avec des points de vue plus paritaires du côté des pays du nord et un peu moins du côté des pays du sud", cite Mme Laroche-Joubert.

Côté activités, ils se sont soumis à des "défis" : châteaux de sable, journée en tenue d'Adam et d'Eve...Les douze européens hébergés dans une villa à Nice ont également côtoyé des "people" comme Christophe Dechavanne, Maïté, Francis Lalanne (vu dans "60 jours, 60 nuits" sur Canal+), Jean-Pascal ("Star Academy") ou Diana ("L'île de la tentation). "On sent bien que personne ne voulait y aller. Les invités, c'était un peu les losers de la bande FM", estime Anne, 30 ans, téléspectatrice.

"Gilbert Montagné, quand je l'ai vu rentrer je me suis dit +bof+, et en fait j'ai trouvé que c'était un des plus intéressants", dit un autre téléspectateur, marqué par la journée où les candidats ont vécu dans la peau d'un aveugle. Le MRAP a déploré l'absence de métissage. "J'imagine que c'est compliqué de faire participer de blacks-blanc-beurs pour représenter un pays. Par contre, ils ont fait rentrer des personnalités de toutes les couleurs", comme Doc Gyneco ou Brahim Asloum, relève Emmanuel Charonnat.

Selon lui, "faire un programme de télé-réalité enfermé sur une chaîne généraliste pour faire beaucoup d'audience va devenir plus difficile".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution