Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 15 Juillet 2000 à 00:00

Claude Berda et le numérique hertzien

Claude Berda, président de Groupe AB, a affirmé, que le numérique hertzien allait "installer une nouvelle liberté" et s'est déclaré "totalement pour la gratuité des chaînes" sur ce nouveau mode de diffusion. M. Berda a souligné qu'en passant de l'analogique au numérique, "on allait obliger les monopoles à bouger" et que "c'était une bonne chose pour le pluralisme". "On a une très bonne loi, équilibrée", a-t-il dit en estimant qu'on parlait de trente-six fréquences, mais qu'"en réalité il y en aurait plus de cinquante".

Les appels à candidatures pour l'attribution de trente-six chaînes en numérique hertzien, regroupés en six multiplexes, doivent être lancés au cours du premier semestre 2001. Il a précisé que Groupe AB devrait abaisser sa participation dans RTL9 à 49 % pour se conformer à la loi et aller sur le numérique hertzien. Selon lui, le capital de RTL9 "ne bougera pas" tant que la chaîne n'aura pas accès à une fréquence. "Je n'ai aucune raison de vendre des parts sauf pour des raisons stratégiques ou à cause de la loi", a-t-il assuré. Groupe AB détient 65 % du capital de RTL9, le groupe luxembourgeois CLT-UFA conservant les 35 % restant. Fin 98, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a reconnu la nationalité luxembourgeoise de RTL9, ce qui permet à la chaîne d'échapper aux obligations prévues par la législation française et de n'être soumise qu'à la directive européenne. M. Berda a indiqué que plus des deux-tiers des revenus de RTL9 provenaient de la publicité et que les recettes publicitaires de la chaîne "avaient doublé en un an" depuis son rachat par le groupe AB. Il a également indiqué être intéressé par une reprise de la chaîne de télévision Monte Carlo TMC. "Je suis acheteur de TMC, mais encore faut-il qu'elle soit à vendre", a-t-il dit, en soulignant qu'il s'agit d'un "nom formidable, de la chaîne de la Méditerranée et du soleil". Claude Berda a également indiqué que Groupe AB contrôlait 27.000 heures de programmes et consacrait plus de 100 millions de francs par an aux achats de droits. Selon lui, les dix-sept chaînes thématiques d'AB sont diffusées auprès de plus de 15 millions d'abonnés. Il a également souligné la bonne santé financière du groupe. "Nous avons 1,3 milliard de francs de fonds propres, plus de 600 millions de cash et notre endettement est nul."
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution