Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 1 Août 2003 à 00:00

VU pense être bénéficiaire en 2003

Vivendi Universal a annoncé jeudi une baisse de 6% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2003, sur un base proforma prenant en compte le changement drastique de son périmètre, et table toujours sur un bénéfice en 2003 avant éléments exceptionnels et amortissement de survaleurs.

Dans un communiqué, le groupe français de médias et communication a indiqué que son chiffre d'affaires s'est établi à 6,132 milliards d'euros au deuxième trimestre 2003, en baisse de 6% sur une base proforma et variations des taux de change par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Sur le premier semestre, le chiffre d'affaires a reculé de 4% sur une base proforma et variations des taux de change, à 12,36 mds EUR. La base proforma exclut le chiffre d'affaires de Veolia Environnement (ex-Vivendi Environnement) et les activités d'édition cédées en 2002 et 2003, tout en incluant Vivendi Universal Entertainment, la filiale de divertissement du groupe, comme si les actifs de divertissement d'InterActiveCorp avaient été acquis le 1er janvier 2002, précise le groupe.

Le chiffre d'affaires publié du deuxième trimestre 2002 de Vivendi était de 15,341 mds EUR et celui du premier semestre 2002 de 29,9 mds EUR. Vivendi Universal a confirmé ses prévisions opérationnelles pour l'ensemble de l'exercice 2003, notamment un résultat net (hors exceptionnel et amortissement de survaleurs) positif. "Dans cette année de transition, Vivendi maintient son objectif d'un résultat net ajusté (avant exceptionnel et amortissement de survaleurs) qui pour la première fois depuis sa création devrait être positif", indique le groupe.

Le groupe attend une "forte amélioration du résultat d'exploitation avec une hausse supérieure à 39% pour les activités conservées", ajoute le texte. Vivendi prévoit aussi une forte amélioration du cash flow opérationnel sur une base proforma. Le cash flow "proportionnel" (défini comme le cash flow opérationnel net de la part des minoritaires pour les entités détenues à moins de 100%) devrait doubler par rapport à 2002.

Le groupe a précisé par ailleurs que son endettement net a été ramené à 13,6 milliards d'euros, contre 35,1 milliards d'euros 12 mois plus tôt. Par activité, le chiffre d'affaires consolidé de SFR-Cegetel, sa filiale de téléphonie mobile, a réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 md EUR au deuxième trimestre, en hausse de 6% sur 2002, avec 203.100 nouveaux clients, soit un total de 13,9 M de clients.

Sur le premier semestre 2003, le chiffre d'affaires a progressé de 5% à 3,6 mds EUR. Universal Music Group a vu son chiffre d'affaires reculer de 29% au premier trimestre, à 1,068 md EUR, et de 25% sur le semestre, à 2,168 mds EUR, en raison de "l'évolution défavorable du change et la faiblesse persistante du marché mondial de la musique", selon VU.

Le chiffre d'affaires de VUE a reculé de 15% sur le deuxième trimestre 2003, à 1,516 md EUR (-4% proforma et taux de change constants), et de 6% sur le semestre, à 2,962 mds (-5% proforma et taux de change constants). Le groupe Canal Plus a vu son chiffre d'affaires trimestriel baisser de 7% à 1,049 md EUR et de 4% sur le semestre à 2,215 mds EUR.

Le filiale de jeux Vivendi Universal Games a réalisé un chiffre d'affaires de 134 M EUR au deuxième trimestre 2003, en baisse de 36% sur la même période un an plus tôt et de 29% sur le premier semestre, à 240 M EUR. A 11H00, l'action du groupe VU reculait jeudi à la Bourse de Paris de 1,34% à 15,50 EUR dans un marché en hausse de 0,10%.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution