Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 7 Août 2003 à 00:00

Treizième "Nuit des étoiles" avec Mars en "invitée"

Soirée télévisuelle au départ, devenue rendez-vous traditionnel des vacanciers avec la voûte céleste, la "Nuit des Etoiles", qui a été étendue à trois jours en 2001, aura lieu cette année de jeudi à samedi, avec la planète Mars en "invitée d'honneur".

Dans sa course autour du Soleil, la "planète rouge" passe en effet le 28 août à sa distance minimale de la Terre : 55,76 millions de kilomètres, alors que la distance Terre-Mars va jusqu'à 400 millions de kilomètres. Cette situation, qui ne s'était pas produite depuis 55.619 ans, va faciliter son observation au cours de ces trois nuits, avant que la Lune ne soit pleine (le 12 août) et que sa lumière ne vienne voiler le ciel, d'autant que, selon les prévisions météorologiques, le ciel sera dégagé sur toute la France.

C'est cette proximité qui fait de 2003 une année martienne pour les agences spatiales. La première sonde martienne européenne, Mars-Express, a été lancée le 2 juin de Baïkonour (Kazakhstan). Elle atteindra les environs de Mars et se mettra en orbite autour de la planète en décembre, puis larguera l'atterrisseur qu'elle a à son bord, Beagle-2. Deux sondes américaines jumelles, Spirit et Opportunity, ont également été lancées vers Mars, la première le 10 juin, la seconde le 7 juillet.

Ces deux sondes, qui atteindront la planète au début de l'an prochain, ont chacune à leur bord un robot à chenilles qui sera largué sur Mars afin d'y déterminer le rôle de l'eau dans le passé. Enfin, une sonde japonaise, Nozomi, devrait atteindre le voisinage de Mars à la fin de l'année et se placer en orbite au-dessus de l'équateur de Mars, d'où elle observera, comme Mars-Express, le sol et l'atmosphère de la planète.

Selon l'Association française d'astronomie (AFA), une des organisatrices de la Nuit des Etoiles, 372 sites d'observation (observatoires, clubs d'amateurs...) seront accessibles, gratuitement, aux vacanciers, dont cent pour les jeunes. Quelque 2.000 astronomes amateurs les accueilleront, pour des observations à l'aide de télescopes ou de lunettes, des expositions, des conférences, des jeux, des expositions-ventes de météorites...

La liste des sites accessibles, en France mais aussi en Albanie, en Algérie, en Belgique, en Italie, au Maroc, en Suisse et en Tunisie, et les animations prévues dans chaque lieu sont consultables sur le site internet du magazine de l'AFA, "Ciel et Espace" (www.cieletespace.fr), et par Minitel (3615 Big Bang).

Comme chaque année à la même époque, la Terre traverse le nuage de poussières généré par la comète Swift-Tuttle, dont la combustion dans l'atmosphère terrestre produit des météores, les Perséides. Le phénomène est visible depuis le 17 juillet et durera jusqu'au 24 août. Selon l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE), cette année, la meilleure nuit sera celle du 12 au 13 août, avec un taux peut-être de l'ordre d'une centaine d'étoiles filantes à l'heure (100-110 l'an dernier).

Cette observation de Mars, des Perséides et du ciel nocturne en général sera toutefois inaccessible au plus grand nombre, les citadins, en raison de la pollution lumineuse de plus en plus intense. Aussi, un appel adressé au président de la Commission européenne, Romano Prodi, par l'AFA et l'Union des astronomes amateurs italiens demande que le ciel nocturne soit considéré comme "un bien écologique", qui doit être protégé avec une législation spécifique.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution