Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 28 Septembre 2003 à 00:00

Michel Drucker célèbre la 200e de "Vivement dimanche" et 40 ans de carrière

40 ans de carrière et la "200e" de "Vivement dimanche" et "Vivement dimanche prochain:" Michel Drucker célèbre un double événement sur France 2 en ce 28 septembre avec Roger Hanin et une centaine d'anciens invités pour la photo de famille.

Cette célébration lui "remonte un peu le moral" après le décès brutal en avril dernier de son frère Jean Drucker, qui était patron de M6. "Je lutte avec les moyens du bord, le sport et ma famille, pour éviter la déprime. Heureusement, il y a le boulot. J'avais un frère qui n'aimait pas qu'on s'apitoie longtemps et qu'on abandonne son travail.

C'est lourd à porter", confie-t-il à l'AFP, alors qu'il animera le 27 septembre une émission spéciale sur Jacques Brel, disparu il y a 25 ans et qu'il a bien connu. "J'avais quelques doutes sur la gratitude et la reconnaissance dans ce métier. Il y en a beaucoup qui ont une bonne mémoire et ils étaient pratiquement tous là. En 40 ans, on se crée des liens qui ne sont pas toujours superficiels.

Cette photo de famille, c'est 40 ans de travail, de relations avec des gens, d'amitiés et de souvenirs. Au bout du compte, c'est peut être cela qui fait durer: la fidélité des gens, pas seulement du public même si deux ou trois générations de téléspectateurs fidèles cela m'étonne encore et cela me bouleverse, la fidélité de trois générations d'artistes et maintenant d'hommes politiques." Comme première invitée politique de la saison, Michel Drucker recevra le 5 octobre Mme Alliot-Marie, ministre de la Défense, puis le 26 octobre, l'Amiral de Gaulle qui parlera de son père le général de Gaulle, et en novembre l'ancien ministre socialiste Dominique Srauss-Kahn.

A partir de décembre, il n'y aura pas d'invités politiques pendant six mois pour cause d'élections, régionales, sénatoriales et européennes, avant de reprendre "les politiques en septembre 2004". Pour Michel Drucker, "la gestion du temps est la chose interessante dans nos métiers et c'est le plus difficile. C'est une gamberge quotidienne". "A chaque fois, j'ai fonctionné par intuition et j'ai tracé le sillon lentement", dit-il. "Il faut convaincre les patrons pour qu'ils aient la patience d'attendre que cela marche, car une émission qui dure demande souvent du temps pour s'installer.

Maintenant, le plus dur est fait. On est devenu une espèce d'îlot particulier et devenir une référence ou une figure emblématique service public c'est ce que j'ai toujours voulu être". "Vivement dimanche" (diffusé à 13H45) et "Vivement dimanche prochain" (19H10) a été crée il y a cinq ans, succédant à l'émission de Jacques Martin, "une institution qui a duré 22 ans". "Je n'en menais pas large quand j'ai accepté la proposition de Jean-Pierre Cottet, alors patron de France 2, d'installer +Vivement dimanche+. Michèle Cotta au bout d'un an m'a dit que ce serait une bonne idée d'inviter des politiques. Je suis assez têtu quand je crois à un projet".

L'émission sur la saison 2002-2003 a réuni en moyenne 2,6 millions de télespectateurs (21,4% de parts d'audience) pour "Vivement dimanche" et 3,5 millions de téléspectateurs (18,8% de PDA) pour "Vivement dimanche prochain".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution