Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 3 Octobre 2003 à 00:00

Le Monde à nouveau dans une zone de turbulences

Sept mois après les tumultes provoqués par "La Face cachée du Monde" de Pierre Péan et Philippe Cohen, Le Monde se trouve à nouveau pris dans une zone de turbulences, avec la sortie jeudi de deux autres ouvrages critiques sur le quotidien, dont l'un, signé Daniel Schneidermann, a entraîné le licenciement de son auteur.

"Le Cauchemar médiatique", signé du chroniqueur médias du journal, Daniel Schneidermann, également producteur-animateur de l'émission "Arrêt sur images" (France 5), au Monde depuis 1983, a provoqué la colère de la direction du quotidien. Le journaliste n'avait pas encore reçu sa lettre de licenciement jeudi soir, mais elle a été envoyée mercredi. Dans son livre, M. Schneidermann dénonce notamment la transformation de la "Une" en "affichette de promotion", pour "faire vendre" ou promouvoir des "coups" médiatiques.

"Dans tous les emballements, Le Monde doit être celui qui résiste à la puissance du cauchemar, et qui observe le champ de bataille d'une position de surplomb", écrit-il après avoir énuméré les cas, nombreux selon lui, où le quotidien a cédé à des "emballements". La direction invoque la convention collective des journalistes, selon laquelle l'expression publique des journalistes ne doit "en aucun cas porter atteinte aux intérêts de l'entreprise dans laquelle ils travaillent".

L'autre ouvrage, "Le Pouvoir du Monde" (La Découverte, 264 pages, 19 euros), sous titré "Quand un journal veut changer la France", est signé du journaliste Bernard Poulet, rédacteur en chef à L'Expansion (groupe Express/Expansion/Socpresse). Cet ouvrage se veut écrit "sans haine", nourri d'une "enquête au long cours". Pour lui, "l'entreprise Le Monde a dérapé (...) Les pilotes qui ont pris le volant en 1994 (ndlr: Jean-Marie Colombani, patron du groupe) ont été grisés par leur puissance. Ils sont sortis de la route". Le Monde a "voulu devenir le mentor universel et le grand inquisiteur", affirme M. Poulet.

Ces remous interviennent alors que "Le Monde s'organise pour que 2004 soit l'année 1 du nouveau groupe", formé avec PVC (Publications de la Vie catholique, éditeur de La Vie, Télérama...), selon l'expression Jean-Marie Colombani. Depuis lundi, date de l'entretien préalable de Daniel Schneidermann, la chronique d'un licenciement annoncé a fait couler beaucoup d'encre. Les 12 membres du conseil (l'exécutif) de la Société des Rédacteurs (actionnaire majoritaire du Monde) ont reçu Daniel Schneidermann puis Jean-Marie Colombani.

Pour celui-ci, selon la SRM, Daniel Schneidermann "s'est exprimé au-delà de ce qui est acceptable dans une vie en collectivité". Depuis, la direction ne dit mot, tenue au silence tant que M. Schneidermann n'a pas reçu sa lettre de licenciement. Le Conseil, après moult débats, a estimé qu'il n'avait pas à "se prononcer sur un acte relevant de la responsabilité de la direction et dont les organisations syndicales se sont saisies", tout en regrettant que Daniel Schneidermann "n'ait pas choisi de faire (ses critiques) en interne mais à l'extérieur".

Le SNJ-CGT du Monde rappelle que les journalistes CGT "s'étaient opposés au double statut (pigiste mensualisé et producteur de télévision) accordé à Daniel Schneidermann par Jean-Marie Colombani et qui est, selon eux, à l'origine de la crise actuelle". La CFDT se montre sévère, demandant que "la sanction disproportionnée soit suspendue". Son communiqué, titré "Au Monde comme au Conseil des ministres", évoque la formule "On ferme sa gueule, ou on démissionne".

L'intéressé, a dit jeudi à l'AFP qu'il souhaitait "rester de tout son coeur" au quotidien et que "se développe une réflexion en profondeur" sur les pratiques rédactionnelles du Monde. Le 8 octobre, est prévu un Comité de rédaction sur... le droit d'expression des journalistes du Monde.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution