Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 20 Octobre 2003 à 00:00

ITV confronté à une fronde d'actionnaires

Le nouveau groupe britannique de télévision ITV, en cours de constitution grâce à la fusion de Carlton et Granada, est confronté à une fronde de ses plus gros actionnaires qui refusent que le patron de Carlton, Michael Green, prenne la présidence de la nouvelle entité.

Un groupe d'actionnaires institutionnels détenant au total quelque 38% de ITV a demandé par lettre aux conseils d'administration des deux groupes de leur proposer un président "indépendant", leur donnant jusqu'à mardi midi pour prendre une décision. Aussitôt après avoir reçu le feu vert du gouvernement britannique pour leur fusion, début octobre, Carlton et Granada avaient annoncé que la nouvelle entité serait présidée par M. Green, 55 ans, avec le patron de Granada, Charles Allen comme directeur général.

Mais les deux hommes sont connus pour ne pas s'entendre et le marché craint que M. Green, président et fondateur de Carlton, ne dépasse son rôle de président. Les actionnaires estiment aussi que MM. Green et Allen sont responsables de la débâcle de ITV Digital, une télévision numérique hertzienne créée par les deux groupes, qui avait fermé ses portes au printemps 2002 après avoir englouti un milliard de livres (1,43 milliard d'euros).

"Nous sommes l'un des groupes qui ont envoyé une lettre commune aux conseils d'administration de Carlton et Granada suggérant que Michael Green ne devrait pas être le président du groupe fusionné", a indiqué un porte-parole du groupe d'assurance Legal and General. "Les actionnaires pensent que la position de M. Green ne lui permettra pas d'être un président indépendant du groupe", a-t-il ajouté. Les autres actionnaires rebelles sont les fonds d'investissement Fidelity, Standard Life Investments et UBS Global Assets Management.

Non seulement ils ont exigé le départ de M. Green, mais ils l'ont fait savoir, accentuant la pression sur la direction des deux groupes au moment où les autorités boursières surveillent étroitement la bonne gouvernance des administrateurs et le respect des actionnaires. Au point que le conseil d'administration de Carlton s'est réuni de toute urgence dimanche soir, tandis que celui de Granada se réunira lundi soir. Dans un communiqué publié lundi matin, Carlton a rejeté les demandes des actionnaires, confirmant avoir reçu deux lettres.

"La première demande était de changer de président et de directeur général du groupe fusionné, et la seconde, la semaine dernière, de ne remplacer que le président", a indiqué Carlton. "Après avoir examiné leur demande avec attention", la direction de Carlton "regrette de ne pas pouvoir répondre à leur souhait", a ajouté le groupe. "Les directions des deux groupes ont regardé avec attention la structure de tête de la nouvelle entité et sont convaincus de l'importance d'une continuité et d'une représentation équilibrée", a indiqué Carlton.

"C'est particulièrement important en cette période sensible de finalisation de la fusion", dont l'achèvement n'est pas attendu avant janvier 2004, a-t-il ajouté. Carlton indique également que les deux groupes ont travaillé "au cours des douze derniers mois, non pas comme des concurrents mais comme des partenaires, parvenant à réaliser une amélioration des taux d'audimat et des économies de coûts qui ont mené à des résultats financiers supérieurs aux attentes du marché".

Ces déclarations ont laissé les actionnaires de marbre: "Vu que plus de 35% des actions sont déjà en faveur (du retrait de M. Green), je pense que Michael Green va devoir démissionner", a indiqué David Cumming, chef des investissements à Standard Life. "S'ils résistent, il faudra demander une assemblée générale extraordinaire pour faire passer la proposition par la force. Mais j'espère qu'on n'aura pas à en passer par là", a ajouté M. Cumming à la BBC.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution