Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 4 Novembre 2003 à 00:00

James Murdoch: l'ex-rebelle devenu prétendant au trône

Si le choix de James Murdoch comme directeur général du bouquet satellitaire britannique BSkyB est approuvé par les actionnaires la semaine prochaine, cet ancien rebelle aux mèches platine âgé de 30 ans émergera définitivement comme l'héritier désigné de l'empire médiatique de son père.

Fils cadet du magnat australien Rupert Murdoch, James dirige actuellement le réseau satellitaire asiatique Star, pour le compte de News Corp., le groupe de media créé par son père. Le comité de direction de British Sky Broadcasting (BSkyB), dont 35,4% du capital est contrôlé par News Corp, l'a désigné lundi comme son candidat au poste de directeur général. Une décision prise contre le voeu de plusieurs actionnaires institutionnels, qui voient dans la nomination à un tel poste d'une personne aussi peu expérimentée un cas flagrant de népotisme.

Le jeune Murdoch a certes remporté quelques succès à la tête de Star, mais il a moins d'expérience que la plupart des patrons des groupes du Footsie-100, l'indice vedette de la place boursière de Londres, un club très fermé dont il pourrait devenir le plus jeune membre. Considéré comme brillant mais rebelle, James, dernier-né des héritiers issus du deuxième mariage de Rupert Murdoch, est d'abord apparu comme le classique enfant gâté. Arborant des cheveux blond platine et des boucles d'oreille, il a rapidement abandonné ses études d'histoire et de cinéma à Harvard pour créer son propre label de musique, Rawkus. Mais celui-ci a fini par être racheté par News Corp en 1998.

Revenu dans le giron familial, James a d'abord dirigé la petite division musique de News Corp, avant de mettre sur pied l'opérateur australien de telecoms One-Tel, avec son frère aîné Lachlan et James Parker, le fils du magnat australien Kerry Parker. Mais One-Tel a été mis en liquidation en 2001, ployant sous de lourdes pertes. A cette époque, James Murdoch avait cependant déjà déménagé pour l'Asie, où il avait été envoyé en mai 2000 pour diriger Star, dont le siège est situé à Hong Kong. Le réseau satellitaire est aujourd'hui bénéficiaire.

Cette accession soudaine au rang de directeur général de BSkyB, un groupe beaucoup plus important pour News Corp, apparaît cependant comme un changement radical dans les plans de Rupert Murdoch, 72 ans, pour ses enfants. Sa fille aînée Prudence, née d'un premier mariage, n'a jamais été impliquée dans la vie du groupe News Corp, contrairement à ses trois autres enfants, issus d'un deuxième mariage. Sa deuxième fille Elizabeth et son fils ainé Lachlan ont ainsi successivement été présentés comme des prétendants possibles au poste de patron du groupe, avant d'être discrètement éloignés.

Rupert Murdoch a eu depuis deux autres filles avec sa troisième épouse, Wendi Deng: mais celles-ci, Chloe et Grace, ne sont encore que des enfants. La possibilité d'occuper une haute fonction dans la société familiale est une chose que Rupert Murdoch n'avait en fait jamais imaginée lui-même lorsqu'il avait hérité de son père, dans les années 50, un petit journal en perte de vitesse: l'Adelaide Post.

Mais depuis Rupert Murdoch a bâti un empire en rachetant d'abord une série de journaux en Australie, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, puis en s'attaquant au cinéma et à la télévision.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution