Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 9 Novembre 2003 à 00:00

Nouvelle secousse à Canal+ avec le remplacement de Guillaume de Vergès

Le remplacement de Guillaume de Vergès à la direction de Canal+ (Vivendi Universal) par le jeune Rodolphe Belmer, annoncé vendredi, est une nouvelle secousse pour une chaîne déjà confrontée à un plan social, à un déménagement, et une tentative de relance de sa tranche en clair pour attirer de nouveaux abonnés. Samedi, la direction de la chaîne affirmait que ce remplacement s'inscrivait dans "un scénario de continuité et pas de rupture".

Mais les syndicats disaient "la surprise" et l'inquiétude" du personnel face à cette nouvelle réorganisation, regrettant le "manque de perspective à terme", même si l'on notait une "nette amélioration des programmes en clair". "L'entreprise est malade aussi", estimait un délégué syndical. Un plan social (suppression de 305 emplois et externalisation de 138 autres) a été engagé et la chaîne quitte Paris pour Issy-les-Moulineaux en début d'année prochaine. Canal+ a subi des remaniements nombreux depuis l'éviction de Pierre Lescure en avril 2002 et la reprise en mains par le PDG du groupe Canal Bertrand Méheut.

Guillaume de Vergès, venu de TF1, avait rejoint en février le groupe Canal en tant que directeur général adjoint et directeur général délégué de la chaîne cryptée. Il chapeautait la chaîne Canal+, les thématiques et les activités cinéma du groupe. Neuf mois seulement après son arrivée, il ne conserve que ces dernières attributions et devient conseiller de Bertrand Méheut. L'explication donnée est que "pour raisons de santé, il a souhaité réduire sensiblement ses activités".

A Canal, on souligne que le jeune diplômé de HEC qui lui succède était auparavant directeur marketing et stratégie du groupe et qu'il a été "associé de manière très étroite à l'élaboration de la nouvelle grille de programmes mise en place en septembre dernier sous le signe du renouveau éditorial". M. Belmer, né en 1969, a commencé sa carrière chez le lessivier Procter et Gamble France. L'équipe qui travaillait avec Guillaume de Vergès reste en place, que ce soit Arielle Saracco, Jean-Baptiste Jouy ou Didier Lupfer, tous directeurs adjoints d'antenne.

Pas de remise en cause du clair Bertrand Méheut avait annoncé au printemps dernier un recentrage sur le métier de base autour de la chaîne Canal+. En présentant la grille de rentrée en septembre, il avait souhaité "un nouvel élan" pour la chaîne cryptée, avec notamment une augmentation de 12% du budget consacré au clair (de l'ordre de 100 million d'euros sur un budget global programmes de 1 md EUR pour 2003-2004, soit le plus important de toutes les chaînes françaises).

Les nouvelles émissions en clair lancées à la rentrée ("Merci pour l'info", "20H10 pétantes" en avant-soirée ou "La vie en clair" à la mi-journée) ont démarré doucement, alors que l'an dernier la tranche en clair du soir était sinistrée. A Canal, on assure que les programmes en clair "ne sont pas remis en question" et que ceux-ci ont gagné 20% d'audience par rapport à l'an dernier.

En septembre 2003, a-t-on indiqué de même source, cette tranche obtenait 4,2% de moyenne d'audience et 3,4% pour la même période en 2002. Et l'on insiste sur "les indices de satisfaction élevés" mesurés par Médiamétrie (entre 15 et 17 alors qu'il oscillait entre 10 et 11 l'an dernier). La chaîne devrait atteindre les 5 millions d'abonnés à la fin de l'année et Canal+ Groupe souligne "l'augmentation des nouveaux abonnements en octobre 2003 par rapport à octobre 2002".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution