Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 18 Novembre 2003 à 00:00

La carte à puce s'impose dans le monde de la sécurité

Le Salon de la carte à puce, qui s'est ouvert mardi près de Paris, illustre la reprise du secteur, après deux années de marasme, en faisant une grande place aux projets de cartes d'identité ou passeports électroniques et aux technologies de sécurité.

Les organisateurs ont annoncé que les ventes, qui ont retrouvé depuis l'été une tendance positive, devraient atteindre en fin d'année près de 2 milliards d'unités dans le monde, avec notamment une hausse de 11,6% des ventes au secteur des télécommunications. Cette reprise devrait être durable, et le cap des 3 milliard de cartes vendues devrait être franchi dès 2005, grâce à la multiplication d'importants projets dans de nouvelles utilisations de la carte, comme l'administration, la santé ou les transports.

Les exposants à Villepinte rivalisent de nouveaux produits: ainsi, l'ancien Schlumberger Smart Cards and Terminals, devenu Axalto, aligne ses projets de carte d'identité en Belgique, de carte de santé Sesam Vitale en France, ou de chronotachygraphe numérique (boîte noire pour les camions) dans toute l'Europe. "La récente décision prise par les Etats-Unis d'émettre des passeports électroniques à partir d'octobre 2004 constitue un signal fort", a souligné le président d'Axalto Olivier Piou. Alors que les technologies concurrentes comme la biométrie ont encore des ratés, de nombreux pays, de la Belgique à l'Inde ou à la Chine, souhaitent suivre la voie de la carte d'identité à puce, indique-t-il.

Le plus important projet au monde dans le secteur public reste la carte Sesam Vitale, permettant aux professionnels de santé de réaliser des transactions sécurisées, avec près de 60 millions de cartes à microprocesseur. Mais le Common Access Card pour le Département américain de la Défense prévoit déjà la livraison de 4 millions de cartes sur un millier de sites. Dans le domaine des transports, Oberthur s'est illustré avec la signature d'un contrat de trois ans avec la RATP, pour la fourniture de titres de transport sans contact Navigo.

De son côté, Gemplus a présenté ses systèmes SafesITe, destinés à renforcer la sécurité d'entreprise, en offrant aux employés des services d'identification à la fois plus sûrs et plus pratiques. La carte à puce continue également à bénéficier de bonnes perspectives dans le secteur de la banque et des services financiers, grâce à la migration des cartes aux normes EMV (Europay, Mastercard, Visa), qui deviendra le standard pour les échanges bancaires. Cette reprise du secteur se traduit aussi par une relance des rumeurs de consolidation de l'industrie, dont témoignait mardi une note d'un analyste de BNP-Paribas sur la possibilité d'une fusion entre Gemplus et Axalto.

D'autres rumeurs font état d'un possible rapprochement entre Ingenico, leader mondial des terminaux bancaires, et Oberthur. Alors que les fabricants de cartes à puce s'étaient habitués au cours des années 90 à des croissance annuelles à deux chiffres, les deux dernières années, marquées par la crise des télécoms et l'effondrement des ventes de cartes SIM pour les téléphones mobiles, avaient enregistré une forte baisse de l'activité, qui s'est traduite par des crises à répétition chez les leaders du secteur.

Aussi bien Gemplus que Schlumberger, Oberthur ou Infineon ont dû engager des restructurations drastiques, qui, combinées au redémarrage progressif des ventes, se traduisent aujourd'hui par des redressements spectaculaires. Les derniers chiffres disponibles, ceux de l'activité du troisième trimestre, montrent un net redémarrage chez ces leaders mondiaux, Axalto menant la marche, avec un bond de 27% de son chiffre d'affaires, suivi par Oberthur qui progresse de 4,2%, tandis que Gemplus, avec un c.a. de 190 M d'euros, est encore en recul de 7,6%, en raison de sa plus forte exposition au secteur de la téléphonie mobile.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution