Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 1 Décembre 2003 à 00:00

Vivendi Universal reprend le bouquet "Le Sat" à destination de l'Afrique

Le groupe français de média et communication Vivendi Universal a annoncé la finalisation de l'accord de reprise du bouquet satellite public "Le SAT", à destination des pays africains.

L'accord avait été signé le 3 juillet dernier. Il a été rendu public à la suite d'une audience accordée jeudi par le ministre des affaires étrangères Dominique de Villepin au PDG de Vivendi Universal Jean-René Fourtou. Le montant de la transaction n'a pas été révélé. Sat sera repris par Média Overseas, filiale du groupe Canal+, qui exploite plusieurs bouquets dans les départements et territoires d'outre-mer. Le bouquet Le Sat est commercialisé depuis 1997 en Afrique subsaharienne à l'initiative des pouvoirs français.

60.000 foyers africains sont abonnés en réception satellitaire directe à une offre comprenant les principales chaînes de télévision françaises, telles que TF1, France 2, France 5, Arte, Canal Horizons, RTL9 ou TV5. 80 000 autre foyers accèdent à une sélection plus restreinte à travers les réseaux MMDS locaux. Le parc de 140 000 abonnés est composé à 20% d'expatriés et à 80% de foyers africains. Le Sat a dégagé un chiffre d'affaires commercial de 6,5 millions d'euros en 2002. Il avait eu pendant cinq ans le soutien financier du Ministère des Affaires étrangères.

M. de Villepin a rappelé lors de l'audience acordée à M. Fourtou qu'il n'était "pas du ressort de la puissance publique d'exercer le métier d'opérateur de bouquet satellitaire" et "jugé naturel" qu'un opérateur français privé aussi expérimenté que Média Overseas poursuive les efforts pour assurer la plus large présence de chaînes de télévision françaises sur le continent africain. Pour M. de Villepin, l'accord avec Vivendi Universal s'inscrit dans le processus de rationalisation de l'action audiovisuelle extérieure.

Le ministre a par ailleurs souligné que l'effort des pouvoirs publics en faveur de la diffusion des chaînes françaises en Afrique s'accompagnait d'un effort en faveur du secteur de la télévision et du cinéma dans les pays africains, qui, a-t-il dit, doivent acquérir la capacité à produire et à diffuser leurs propres images pour que l'Afrique trouve sa place dans le débat mondial sur la diversité culturelle.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution