Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 3 Décembre 2003 à 00:00

Vivendi renoue avec les bénéfices

Le groupe français de médias et communication Vivendi Universal a renoué avec les bénéfices au 3ème trimestre 2003 et il se prépare à quitter l'enfer des "obligations à risques" grâce à un nouveau crédit syndiqué avantageux de 2,7 milliards d'euros.

Vivendi Universal (VU) a affiché en même temps un bénéfice net de 131 millions d'euros au 3ème trimestre 2003, contre une perte de 1,23 md EUR un an aupravant. Il a aussi réduit ses pertes sur neuf mois à 501 M EUR, contre 13,5 mds EUR un an plus tôt. Malgré les effets de change défavorables de la chute du dollar par rapport à l'euro, VU a maintenu ses objectifs de "très forte croissance" de son résultat d'exploitation, d'une "hausse significative" de sa trésorerie et d'un retour à un bénéfice net récurrent à la fin de l'exercice en cours.

Le nouveau crédit est d'une durée de cinq ans et n'est assorti d'aucune sécurité (unsecured), précise Vivendi Universal. Il permettra au groupe de retrouver sa flexibilité financière perdue durant l'été 2002, lorsqu'il était au bord de la cessation de paiement après le limogeage de son ancien président Jean-Marie Messier. VU peut ainsi espérer retrouver rapidement la catégorie boursière d'entreprise d'investissement (investment grade), après plus d'une année passée dans l'enfer des obligations à risques (junk bonds) dans lequel il a été placé par les agences internationales de notation financières.

Le nouveau crédit bénéficie de marges sensiblement revues à la baisse, tenant compte de l'amélioration de la qualité du crédit du groupe, dont la dette a reculé de 6 mds EUR sur un an et de 900 M EUR durant le dernier trimestre. La marge maximum du nouveau crédit baisse ainsi à 110 points de base (pb), contre 275 pb pour un crédit précédent d'un montant de 2,5 mds EUR. Elle est susceptible de baisser encore en fonction de l'évolution des notes financières du groupe, selon VU.

Grâce à plusieurs cessions et diverses opérations de restructuration, la dette de VU s'élevait à la fin septembre à 12,8 mds EUR. Elle devrait se maintenir à 13 mds EUR environ à la fin de l'exercice en cours et s'afficher à quelque 5 mds EUR à fin 2004. La libération du nouveau crédit est conditionnée à la réalisation définitive de la vente de VU Entertainment (VUE) et à la constitution de la société commune de média et de divertissement NBC-Universal, prévue au cours du premier semestre 2004.

Cette facilité bancaire permettra, en complément des produits attendus de la vente de VUE (environ 3,3 mds USD), de refinancer trois crédits bancaires assortis de sécurité (secured) obtenus auparavant par le groupe: deux crédits syndiqués de 2,5 mds EUR et 3 mds EUR et un crédit bilatéral de 200 M EUR. Comme prévu par les analystes, les télécommunications SFR-Cegetel ont tiré les résultats trimestriels du groupe, tandis que Canal+ confirme son redressement, avec un résultat d'exploitation et un cash flow positifs. Le bénéfice d'exploitation de Canal+ a bondi à 133 M EUR contre 40 M EUR un an plus tôt.

En revanche, Universal Music Group, leader mondial du secteur, et Vivendi Universal Games, qui souffrent depuis plusieurs mois de la baisse de la demande sur leurs marchés, affichent des performances médiocres. La musique a affiché un bénéfice d'exploitation de 4 M EUR contre 16 M EUR au 3ème trimestre 2002. VU n'attend pas de reprise de ce marché à court terme. Il prévoit de réduire ses prix sur les CD aux Etats-Unis pour soutenir les ventes. Les jeux, en voie de restructuration en vue de réduire ses coûts, creusent leurs pertes à 58 M EUR.

Il n'attend pas de reprise au 4ème trimestre 2003. La branche télecoms de VU affiche une hausse de 23% de son résultat d'exploitation au 3ème trimestre, à 705 M EUR et son coeur de métier, la filiale de téléphonie fixe et mobile Cegetel-SFR, un bond de 15% de son résultat opérationnel à 531 M EUR. Sur l'ensemble de l'exercice, VU table sur une croissance de 30% du résultat d'exploitation de Cegetel-SFR.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution