Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 12 Décembre 2003 à 00:00

Accord de fusion de Sony Music et BMG

Les maisons de disques Sony Music et BMG, filiale du groupe allemand de médias Bertelsmann, ont signé un accord définitif de fusion, une nouvelle étape dans le grand chambardement actuel du monde de la musique provoqué par la crise qui frappe le secteur.

Les deux groupes avaient déjà annoncé le 6 novembre avoir signé "une lettre d'intention non contraignante" en vue de leur fusion. Vendredi l'accord définitif a été signé, a indiqué Bertelsmann dans un communiqué. Mais entre-temps, le paysage des maisons de disque, dominé par cinq "majors" qui se partagent 75% du secteur, a connu un autre bouleversement. Le numéro un mondial des médias, l'américain Time Warner, a annoncé fin novembre la cession de sa division d'édition musicale Warner Music à un groupe d'investisseurs emmené par Edgar Bronfman Junior pour 2,6 milliards de dollars en numéraire.

M. Bronfman Junior avait raflé la mise après que le britannique EMI a renoncé à s'emparer de Warner Music. C'est d'ailleurs la perspective d'une autre fusion dans le secteur qui avait poussé BMG et Sony Music à accélérer leurs négociations, notent des experts. Les deux groupes entendaient être les premiers à annoncer une alliance dans le secteur car, selon ces experts, les autorités de la concurrence seraient plus disposées à accepter une fusion que plusieurs. Ce rapprochement intervient alors alors que le secteur subit de plein fouet l'explosion de la contrefaçon de CD et du piratage numérique.

La nouvelle société créée par Bertelsmann et Sony s'appelera Sony BMG et sera détenue à 50-50 par les deux groupes, a réaffirmé Bertelsmann vendredi, en soulignant que la transaction, dont les modalités financières n'ont pas été révélées, restait soumise au feu vert des autorités de la concurrence américaine et européenne. Les activités de production, de distribution de CD et de DVD, ainsi que la gestion des droits ne sont en revanche pas concernées par la fusion, tout comme SMJE, les activités musicales de la maison-mère japonaise Sony Corporation de Sony Music. Comme annoncé en novembre, la direction de la société sera entièrement partagée.

L'actuel patron de BMG Rolf Schmidt-Holtz prendra les fonctions de président du conseil d'administration de Sony BMG tandis que le dirigeant de Sony Music, Andrew Lack, sera directeur général de la société commune. L'annonce consacre ainsi le mariage du numéro deux mondial de l'édition musicale, Sony Music, qui dispose d'une part de marché de 14,1% et du numéro cinq, BMG, dont la part de marché atteint 11,1%, selon la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI).

Sony BMG devrait donc faire jeu égal avec l'actuel leader du secteur, Universal Music, filiale du français Vivendi Universal, qui à lui seul contrôle 25,9% du marché. Dans leurs paniers, Sony et BMG apportent une pléiade d'artistes: Michael Jackson, Rod Stewart, Elvis Presley, Bruce Springsteen... Mais aussi et surtout parmi les plus grosses ventes des "hits parades": Avril Lavigne, Christina Aguilera ou encore Oasis.

"Sony et Betelsmann estiment tous deux que cet accord constitue le fondement d'une société qui se concentrera sur l'activité de création pure", a souligné le patron du groupe allemand, Gunter Thielen, cité dans le communiqué.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution