Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 20 Décembre 2003 à 00:00

"Star Academy3" : une affaire qui marche

Le marathon de quatre mois de "Star Academy" 3ème saison, un jack pot pour TF1, prendra fin samedi soir en direct sur la chaîne privée et couronnera Elodie ou Michal, le vainqueur se voyant promettre la gloire d'une carrière dans la chanson, ou à tout le moins, son lancement.

"Star Academy", qui a reçu le 7 d'Or de la meilleure émission de télé-réalité, est à la fois une machine à faire de l'audience, une émission de variétés qui a reçu de nombreuses vedettes comme Johnny Hallyday ou Charles Aznavour, et, pour la finale Elton John, ainsi qu'un business très rentable. En tout cas, une affaire qui marche et qui devrait connaître une quatrième saison.

La finale de la deuxième édition, en décembre 2002, où Nolwenn avait été consacrée, avait réuni plus de 11,5 millions de téléspectateurs (56,2% de parts d'audience sur les 4 ans et plus). La finale de la première saison en janvier 2002, dont Jenifer était sortie victorieuse, avait rassemblé plus de 11,8 millions de téléspectateurs, selon des chiffres Médiamétrie cités par la chaîne. Pour la troisième édition, chaque week-end, ce sont quelque 7 millions de téléspectateurs en moyenne qui regardent le programme et en quotidienne à 19h00 (l'émission a remplacé le jeu "Le bidgdil"), 6 millions.

Les émissions de première partie de soirée marchent un peu moins bien que l'an dernier, mais en revanche les quotidiennes programmées à 19h00, ont une meilleure audience moyenne. Les quatre mois d'apprentissage de cette "école des stars" au château de Dammarie-les-Lys, présentés par Nikos Aliagas, auront donné lieu à 17 "prime time" et 96 émissions quotidiennes, tout comme la saison 2 alors que la première édition n'avait duré que trois mois.

Au-delà de l'émission et des appels téléphoniques et SMS surtaxés, "Star Academy" est devenue une marque. Elle multiplie les CD comme l'incontournable "Bamba" ou le single de Nolwenn Leroy, au top 50 cette année, décline aussi le magazine officiel, le jeu de société Star Ac, les produits sous licence etc. Sur le site staracademy.tf1.fr, l'album photo de la Star Ac est disponible ainsi que les dates de la future tournée de 100 concerts, du 12 mars à la mi-juillet organisée par Glem, la filiale de TF1 dirigée par Gérard Louvin.

Un concert est prévu au Parc des Princes le 3 juillet et l'an dernier, la tournée avait drainé quelque 650.000 spectateurs. A TF1 Publicité, on se félicite : "On a optimisé l'opération sur le +prime+ et le 19h00, les écrans ont été très bien remplis et il y a plus de sponsors que l'an dernier". L'agence de conseils médias Carat TV, interrogée par l'AFP, souligne que globalement, TF1 n'a jamais fait "autant le plein de publicité" et que sur la période septembre-décembre 2003, la chaîne privée atteint "le maximum de ce qu'elle a le droit de diffuser" soit 6 minutes par heure en moyenne.

Les tarifs de la coupure de publicité en cours d'émission pour "Star Academy" pour la demi-finale en "prime time" étaient de 95.000 EUR HT pour 30 secondes, indique-t-on de même source. Il y a trois écrans de publicité en cours d'émission. Samedi, pour la finale, les deux premières coupures seront à 95.000 EUR et la troisième à 100.000 EUR, précise-t-on.

Seul bémol, cette année une émission de "prime time" en direct a été interrompue pendant deux heures fin octobre par un "commando" d'intermittents du spectacle contestant la réforme de leur régime d'indemnisation du chômage
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution