Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 11 Octobre 2000 à 00:00

Une télé locale à Clermont-Ferrrand

"Clermont Première", première chaîne de télévision locale hertzienne concédée par le CSA à un titre de la presse régionale, a diffusé dimanche soir, à l'occasion de son lancement officiel, sa première émission à l'intention des habitants de l'agglomération de Clermont-Ferrand.

"J'ouvre la télévision des Clermontois Clermont Première", a lancé à l'antenne le PDG de la chaîne Jean-Pierre Caillard, qui préside également le groupe de presse Centre-France et son principal titre, La Montagne, en prélude à cette émission d'une demi-heure destinée à présenter la chaîne à ses futurs téléspectateurs. Le quotidien La Montagne est l'opérateur principal de Clermont Première, qui consacrera son antenne à l'information de proximité.

La chaîne émettra en continu 24 heures sur 24 à partir de lundi à 06H30, avec un programme quotidien de deux heures et demie multidiffusé. Vingt neuf emplois, dont neuf de journalistes, ont été créés pour l'occasion. Le budget de la chaîne est de 12,5 millions de francs (1,91 M EUR) pour la première année, et son financement est assuré par la publicité. Pierre Wiehn, membre du CSA, et Jean-Louis Prévost, président du syndicat de la presse quotidienne régionale, ont assisté au lancement, avec à leurs côté plusieurs figures de la vie locale, dont le président UDF de la région Auvergne Valéry Giscard d'Estaing, le maire PS de Clermont-Ferrand Serge Godard et la championne de saut à la perche Marie Poissonnier, tout juste de retour de Sydney.

Plusieurs centaines de personnes ont suivi cette première émission dans les locaux flambant neuf de la chaîne, situés dans l'immeuble du groupe Centre-France, au centre de Clermont-Ferrand. Le lancement de Clermont Première a conduit dans la journée l'intersyndicale SNJ-CGT-CFDT-CFTC des journalistes de La Montagne à publier un communiqué dans lequel elle estime qu'un "danger réel pèse sur le pluralisme de l'information en Auvergne".

L'intersyndicale, selon laquelle "le groupe Centre France devient aujourd'hui détenteur du monopole de toutes les formes de médias en Auvergne", dit s'étonner "que le CSA ait favorisé cette hégémonie médiatique".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution