Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 23 Octobre 2000 à 00:00

Cérémonie des 7 d'Or : echos des coulisses.

Pierre Mondy (7 d'Or du meilleur comédien de fiction pour "Les Cordier" sur TF1) : "Recevoir ce 7 d'Or est formidable. On ne pouvait pas imaginer un tel succès avec un personnage de télévision comme celui de Cordier. Ce rôle est pour moi un cadeau de la vie. Je pourrais être un acteur avec plein de souvenirs, alors que je fais le quotidien des téléspectateurs. Je n'aurais probablement pas accepté ce personnage à 40 ans. En France, on catalogue vite les gens et je n'aurais pas voulu être le policier de service du cinéma."

Michèle Laroque, qui a remis le 7 d'Or à Pierre Mondy : "J'ai été très émue et très honorée de remettre ce 7 d'Or à Pierre Mondy. C'est avec lui et à ses côtés que j'ai interprété ma première pièce dans un grand théâtre. C'était en 1987, sur la scène des "Variétés" aux côtés de Jacques Villeret dans "C'est encore mieux l'après-midi". Personnellement, je suis très heureuse de faire quelquefois des téléfilms, mais je ne veux pas consacrer l'ensemble de ma carrière à la télévision. C'est un outil extraordinaire pour une large diffusion. Cependant, il ne faut pas que cet outil se serve de nous, les artistes."

Naguy (7 d'Or de la meilleure émission musicale pour "Taratata" sur France 2) : "Après ce 7 d'Or que m'offre le public, mon prochain objectif est de trouver du boulot. J'ai voulu sur le plateau dire quelques vérités devant autant de visages radieux dans un total élan d'hypocrisie. Il y avait dans la salle autant de gens qui ont défendu mon émission que de responsables qui l'ont retirée de l'antenne. "Taratata" est une émission qui a déménagé dans tous les sens du terme, alors que les émissions de variétés actuellement programmées sont de plus en plus catastrophiques. Je garde espoir de revoir "Taratata" à l'antenne. On achète actuellement des formats d'émissions à l'étranger et on n'utilise pas ceux qui sont franco-français... On va laisser maintenant l'audimat décider."

Thierry Ardisson (7 d'Or de la meilleure émission culturelle pour "Tout le monde en parle" France2) : "France 2 s'honore d'accueillir ce type d'émission car c'est dangereux d'avoir un mec comme moi, qui est un électron libre. Je ne m'attendais pas à cette récompense. Je suis très ému et content car c'est une partie du vote des gens du métier, alors que je crois toujours que tout le monde me déteste. +Tout le monde en parle+ est un magazine de divertissement avec un contenu culturel. Je préfère faire de l'audience quand je parle d'un livre. Ce 7 d'Or signifie beaucoup de choses que je ne fais pas, pour toujours mieux préparer mes émissions. Il récompense toutes ces soirées et ces week-ends passés à travailler."

Clémentine Célarié sauvée par la costumière de Barbara - Clémentine Célarié, qui a remis le 7 d'Or de la meilleure émission d'animation et de jeunesse, a trouvé au dernier moment une robe de soirée dans les stocks du Théâtre national de Chaillot. La robe que devaient lui livrer les ateliers de Thierry Mugler, est arrivée seulement quelques instants avant le début de l'émission. Et c'est donc avec une tenue de prêt, au décolleté pigeonnant, que Clémentine Célarié est apparue sur la scène des 7 d'Or. Cette robe qui appartient aux stocks de Chaillot depuis plusieurs années, est signée Mine Vergès, qui était la costumière attitrée de Barbara.

Mimi Mathy bat Vincent Lagaf à l'applaudimètre - Lors de l'arrivée des personnalités à l'entrée du Théâtre national de Chaillot, la comédienne Mimi Mathy a volé la vedette à Vincent Lagaf. "Mimi, on t'aime !" a-t-on pu entendre des rangs du public qui accueillait les artistes.

David Hallyday impressionné : David Hallyday, qui a remis le 7 d'Or de la meilleure émission musicale à Naguy pour "Taratata", s'est déclaré très impressionné par ce rôle de maître de cérémonie que la production de l'émission lui a confié. "Je pensais que remettre un prix était beaucoup moins effrayant que d'être nommé. Ce n'est vraiment pas le cas", a-t-il confié dans les coulisses.

Thierry Ardisson, l'hommage à Bernard Pivot : L'animateur de "Tout le monde en parle", sacré 7 d'Or de la meilleure émission culturelle, était persuadé que Bernard Pivot aurait eu le prix pour la dernière saison de "Bouillon de culture". "C'est pour ça que je ne m'attendais pas du tout à avoir ce 7 d'Or. Je sais que Bernard Pivot m'en veut depuis que j'ai déclaré, il y a quelques années, que faire 7% d'audience en invitant Jean-Paul Sartre n'était pas un exploit et que l'on pouvait mieux faire. Je sais que j'ai vexé Bernard Pivot", a déclaré Thierry Ardisson en coulisses.

David Douillet, 7 d'Or d'honneur : "Je suis vraiment très surpris et heureux de cet hommage. J'ai pris un coup de bambou sur la tête. Je dédie cette récompense à tous les sportifs des Jeux Olympiques qui le méritent tout autant. L'ovation de l'assistance m'a fait chaud au coeur et il faut bien dire qu'on ne s'en lasse pas. Je suis actuellement sollicité par plusieurs chaînes qui me demandent de faire de la télévision. Je me considère actuellement comme ceinture blanche du petit écran", a confié David Douillet.

Muriel Robin aurait voté pour Johnny : Muriel Robin a confié en quittant la scène, que si on l'avait sollicitée elle aurait voté pour Johnny Hallyday au titre du 7 d'Or de la meilleure émission musicale qui est allé aux "Enfoirés en 2000". "Je vais remettre ce trophée aux +Restos du coeur+ et le dédier à tous les bénévoles, qui trouveront là une nouvelle marque d'encouragement pour leur formidable action. Je n'aime pas beaucoup ce genre de cérémonie télévisée et j'ai donc fait un petit effort pour venir, mais on ne refuse rien aux enfoirés", a indiqué Muriel Robin, qui sera le 20 décembre à l'affiche de "Marie-Line", le prochain film de Mehdi Charef où elle interprète une chef d'équipe de femmes de ménage dans un supermarché.

Rachid Arhab (7 d'Or du meilleur présentateur de journal télévisé avec Carole Gaessler France 2) : "Avant ce 7 d'Or, j'avais accepté que l'on ne présente plus le journal, mais ce soir, avec cette récompense, j'ai un sentiment bizarre. Que peut-être qu'on ne nous a pas fait confiance assez longtemps. Il y a à l'évidence un léger hiatus entre ce que ressent le public et les dirigeants de France 2. Il est hors de question de faire ce soir un procès d'intention. Je n'ai pas envie de régler de comptes. Il n'y a ni amertume ni regrets, même si on est dans le coeur des téléspectateurs, alors que l'on n'est plus à l'antenne."

Un espion en coulisses : Laurent Ruquier a dépêché Dan Bolender pour jouer les espions dans les coulisses de la cérémonie des 7 d'Or. Celui que Gilbert Bécaud a giflé il y a quelques années pour avoir fait semblant de ne pas le reconnaître lors d'un gag télévisuel pour Christophe Dechavanne, chaussait une paire de lunettes en écaille digne d'un agent secret et équipée de deux mini-caméras cachées dans les branches. Dan Bolender a ainsi piégé les lauréats de la 14ème cérémonie des 7 d'Or. Diffusion des meilleurs moments lors de la prochaine émission "On a tout essayé", le 1er novembre sur France2.

Thierry Roland (7 d'Or de la meilleure émission de sports pour Téléfoot sur TF1), étourdi: en arrivant dans les coulisses, Thierry Roland a présenté ses excuses pour avoir oublié de remercier à l'antenne Sophie Thalman, l'ancienne Miss France qui a rejoint l'équipe de Téléfoot il y a maintenant deux ans. "J'ai oublié notre Miss France. Ce n'est pas bien", a ajouté Thierry Roland, qui, il y a quelques années, avait exprimé des doutes sur les capacités d'une femme à parler de football. "Ce 7 d'Or récompense le travail de toute une équipe et cela fait très plaisir", a-t-il ajouté.

Mimi Mathy, heureuse (7 d'Or de la meilleure comédienne de fiction pour la série "Joséphine, ange gardien" sur TF1) : "A l'évidence, le public doit penser que les 7 d'Or me vont bien au teint. Avant moi, c'est la série qui est récompensée. Cela prouve que l'on a raison de travailler toujours plus la qualité des scenarios".

Patrick Mahé, satisfait (directeur de la rédaction de Télé 7 Jours et président du comité des 7 d'Or) : "Les lauréats de cette 14e édition expriment un bon équilibre entre chaînes privées et publiques, tout en prenant en compte le câble et le satellite. Nous avons vécu un grand moment d'émotion lors de l'hommage rendu à David Douillet", a déclaré à l'AFP le "patron" des 7 d'Or. "En plus, pour la première fois, nous terminons avec 15 minutes d'avance. C'est du jamais vu ! Nous avons eu la chance également d'avoir un plateau de +remettants+ de très haute qualité, de Jeanne Moreau à Thierry Rey. On peut bien sûr regretter l'absence de Canal+ qui n'était pas là pour des raisons obscures et des arguments fallacieux", a-t-il conclu.

Fans comblés : le millier d'anonymes et d'admirateurs qui ont fait le siège des fontaines du Trocadéro pendant l'émission étaient finalement aux premières loges. Tout au long de la soirée, la plupart des lauréats sont allés à leur rencontre dès qu'ils quittaient le plateau, leur 7 d'Or en main. Les photographes ont en effet profité de la Tour Eiffel scintillant de mille feux pour immortaliser les récipiendaires de la 14e édition. Jean-Luc Delarue, Naguy ou encore Thierry Roland ont bousculé, eux aussi, le protocole en distribuant au passage de nombreux autographes.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution