Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 23 Octobre 2000 à 00:00

7 d'Or : égalité TF1 et France 2

La 14ème cérémonie des 7 d'or, diffusée samedi soir en direct sur France 3, s'est achevée avec une égalité parfaite entre les chaînes TF1 et France 2, reparties chacune avec 7 trophées, au terme d'une soirée efficace mais sans paillettes ni "glamour".

Présentée par Nathalie Simon et Patrick de Carolis, qui n'ont pas démérité dans leur rôle ingrat d'animateurs, la cérémonie, qui se tenait au Théâtre national de Chaillot, s'est achevée à la satisfaction de tous avec un bon quart d'heure d'avance. Peu de suprises sont venues troubler les mille mercis, mise à part une "standing ovation" au 7 d'or d'honneur décerné à David Douillet, quelques sketches bien venus et les atours délirants d'une Clémentine Célarié en panne de robe Thierry Mugler, mais sauvée in extremis par la garde-robe de Chaillot. La traditionnelle rivalité entre TF1 et France 2 n'a pas trouvé cette année matière à discussions puisque les deux chaînes sont reparties avec un nombre égal de trophées, décernés par les professionnels ou le public.

TF1 a néanmoins fait la différence dans le domaine de la fiction, en raflant quatre récompenses. "L'institutrice" de Jean-Luc Seigle, d'après le roman de la présentatrice maison Claire Chazal, a obtenu le 7 d'or très convoité du meilleur film, tandis que l'inusable "Famille formidable" a été consacrée meilleur feuilleton ou série. Les deux trophées pour le meilleurs comédien et comédienne sont également revenus à TF1 grâce à Mimi Mathy pour "Joséphine, ange gardien" et Pierre Mondy pour "Les Cordier juge et flic".

France 2 s'est surtout illustrée dans les émissions de divertissement. Ont été récompensés "Tout le monde en parle", de Thierry Ardisson (émission culturelle), "Taratata" de Nagui (émission musicale), "Le plus grand cabaret du monde" de Patrick Sébastien (divertissement), ou l'émssion spéciale "Enfoirés en 2000". Arte, La Cinquième et M6 (avec "Zone interdite" meilleure émission d'information) sont reparties avec un seul trophée chacune, tout comme les chaînes du câble et du satellite Canal Jimmy, Monte Carlo TMC et MCM.

France 3 a en revanche engrangé 4 récompenses, dont celle de meilleur documentaire avec "Sur la terre des dinosaures". D'autres "dinosaures" du paysage audiovisuel ont connu les joies du premier 7 d'or samedi soir, notamment Patrick Sabatier, sacré meilleur animateur du câble et du satellite pour "Pendant la Pub", sur TMC, ou Jean-Luc Delarue, pour "Ca se discute", meilleure émission de société. Mais cette soirée a également été l'occasion pour les responsables de chaîne de prendre quelques claques. Les hasards du calendrier ont en effet voulu que soient récompensés des émissions ou des équipes "remerciées", telles que le "Taratata" de Nagui ou le duo Rachid Ahrab-Carole Gaessler du journal de 13 heures de France 2.

Au rayon des fausses notes, on notera également l'absence de Canal+, qui s'estimait, en tant que chaîne cryptée, lésée par le vote du public et n'a pas proposé d'émission. Des "raisons obscures et des arguments fallacieux", selon Patrick Mahé, directeur de la rédaction de Télé 7 Jours et président du comité des 7 d'Or...
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution