Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 24 Octobre 2000 à 00:00

Japon : union pour la TV numérique

Le géant japonais de l'électronique Hitachi a uni ses forces à celles de Sony, Toshiba et Matsushita Electric Industrial pour mettre au point un terminal à norme commune pour les services de télévision numérique par satellite qui seront lancés en décembre au Japon.

En juin, Sony, Toshiba et Matsushita avaient déjà annoncé qu'ils se regroupaient pour le développement de cet appareil. Ils ont entre-temps décidé d'élargir les objectifs du premier accord et de créer une société commune appelée e-Platform Network. Les quatre partenaires détiendront 70% du capital de la nouvelle société qu'ils partageront avec 10 autres groupes --essentiellement des opérateurs de télédiffusion, ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

La plate-forme commune sera établie officiellement le 15 novembre, à un mois environ du lancement des premières chaînes de télévision par satellite dans l'archipel. Elle aura un capital de départ de 200 millions de yens (2,1 M EUR). L'une des priorités de la société sera de "standardiser" les technologies utilisées par les participants à la plate-forme et "de promouvoir les nouveaux produits et services pouvant être utilisés depuis des terminaux fixes basés sur les normes techniques mises au point", selon le communiqué. Neuf des participants à l'opération ont prévu aussi de se regrouper pour créer une société productrice de contenus qui sera baptisée e-Port Channel et dotée d'un capital de 80 millions de yens.

La société verra le jour en janvier, dès que les autorités compétentes lui auront délivré une licence pour télédiffuser des programmes. Matsushita, qui commercialise ses produits sous les marques Qasar, National et Panasonic, a indiqué que les spécifications communes élaborées par les partenaires de la plate-forme se concentreront notamment sur l'enregistrement de données.

Le terminal devra permettre une connexion à l'internet et à un téléphone portable, afin de faciliter le développement de services multimédias et notamment de commerce en ligne. Les participants à la plate-forme qui sont par ailleurs concurrents dans l'industrie électronique, prévoient de mettre en vente des décodeurs sous leurs propres marques entre mars et juin l'an prochain, selon le quotidien économique Nihon Keizai Shimbun.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution