Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Jeudi 23 Décembre 2004 à 00:00

Le gouvernement tranche pour la norme MPeg4 pour les chaînes payantes de la TNT

La décision du gouvernement de retenir la norme de compression MPeg4 pour les chaînes payantes de la Télévision numérique terrestre (TNT) est en contradiction avec le désir d'une partie des milieux de l'audiovisuel, qui auraient préféré qu'une même norme, la MPeg2, soit retenue pour les chaînes gratuites et payantes de la TNT.

Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a annoncé jeudi soir, peu avant de partir en vacances, que la norme de compression Mpeg4 sera retenue pour le lancement des chaînes payantes de la TNT. (voir notre édito en ligne !)

Selon Matignon, "la norme de compression MPeg4 sera rendue obligatoire pour la diffusion des chaînes payantes de la TNT et des chaînes en haute définition". Plus performante que la norme Mpeg2, la norme MPeg4 donne une plus grande capacité d'accueil aux réseaux de la future TNT. M. Raffarin prend ainsi le contre-pied du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui, le matin même, avait rendu publique une lettre adressée au Premier ministre, lui demandant d'adopter pour les chaînes payantes la même norme que celle qu'il avait choisie pour les chaînes gratuites, c'est-à-dire le MPeg2.

Selon le CSA, "le choix de la norme MPeg4 pour les services payants irait à l'encontre des souhaits de la grande majorité des acteurs de la TNT (éditeurs de services et diffuseurs techniques) et serait de nature à nuire au succès de la TNT". Ainsi, le choix de la norme MPeg4 était mal vu par le groupe NRJ, qui sera présent avec une chaîne musicale parmi les chaînes gratuites de la TNT lancées en mars 2005 en norme MPeg2. "Si le gouvernement veut imposer la norme MPeg4 pour les chaînes payantes, il doit savoir que cela provoquera au sein des multiplex (système technique d'émission) panachés de chaînes gratuites et de chaînes payantes, des perturbations très importantes, sur les plans technique, contractuel et financier", écrivait le groupe fin novembre.

De son côté, le groupe TF1, présent dans l'offre gratuite de la TNT, et qui souhaite également être présent dans l'offre payante, s'est finalement rallié à la norme MPeg2, après avoir fait campagne pour le MPeg4. Interrogé par l'AFP après l'annonce du gouvernement, TF1 s'est refusé à tout commentaire immédiat. Les adversaires du MPeg4 font valoir que la choix de cette norme, qui n'est pas encore opérationnelle, risque de retarder le lancement des chaînes payantes de la TNT, prévu pour septembre 2005. La société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs (ARP) est favorable à la norme MPeg4, qui permet, grâce à sa grande capacité, aux réalisateurs de films et de téléfilms de tourner en haute définition. Mais elle préconise en même temps un lancement "décalé" à l'automne 2006 des chaînes payantes pour permettre la mise au point de la norme.

Selon le Premier ministre, le choix de la norme MPeg4 "libérera des ressources hertziennes sur les multiplexes planifiés pour la TNT". "Ces ressources, ajoute M. Raffarin, permettront d'autoriser de nouveaux services, par exemple des services locaux, et de développer la haute définition et les services de télévision sur terminaux mobiles". Il s'agit d'une norme "d'avenir", souligne une source proche du dossier, pour justifier le choix du gouvernement. "Les gens vont avoir de plus en plus des écrans plats, une réception par le cable ou le satellite", ajoute cette source, estimant que "progressivement, les chaînes hertziennes vont disparaitre au profit du cable" et qu'"on est en plein dans ce mouvement technologique".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public