Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 30 Octobre 2000 à 00:00

France Info en numérique : bugs en série...

Fraîchement convertie au tout numérique, France Info a essuyé les plâtres de la numérisation de Radio France et atteint peu à peu sa vitesse de croisière, au prix de bugs et grincements de dents.

"Les difficultés étaient inévitables. On ne change pas d'outil sans casse et passer au tout numérique était forcément complexe", souligne un technicien de Radio France. "Aujourd'hui, le système est stabilisé mais sous perfusion". "L'antenne de France Info est la plus diverse, la plus chaude de Radio France et le passage au numérique a été plus compliqué que prévu", reconnaît Marc Crépin, directeur adjoint de la station d'information. De fait, choisir pour essuyer les plâtres de la numérisation une radio dont la mission est d'informer 24 heures sur 24, donc soumise à une urgence de chaque instant, a pu paraître maladroit.

"La décision de numériser France Info d'un coup a coïncidé avec son déménagement", précise Sylvain Anichini, directeur général adjoint de Radio France, chargé des techniques et des technologies nouvelles. "A France Inter, par exemple, on devra faire les travaux dans les mêmes locaux et le numérique devra cohabiter avec l'analogique pendant 2 ans". Le programme de numérisation de Radio France "représente une enveloppe globale de 200 millions de F sur cinq ans", précise M. Anichini. L'investissement propre à France Info (terminaux, mobilier, travaux...), hors équipements numériques communs à tout le groupe, s'élève à 8 MF.

France Info a fait le grand saut numérique en février dernier. Si chacun s'accorde (techniciens comme journalistes) à louer les avantages du système, les grincements de dents ont été provoqués par la période de flottement et de bugs qui a suivi son installation, jugée un peu trop longue par ses usagers. "Aujourd'hui, c'est en passe d'être réglé, mais cela aurait pu se faire en moins de temps", déplore un autre technicien de la Maison ronde. "Il a fallu assurer une assistance technique plus importante et plus longtemps que prévu". Mais la manifestation la plus grave, aux yeux des utilisateurs, a été l'interruption de l'antenne, à plusieurs reprises. "Au début, il ne se passait pas une semaine sans qu'il y ait une coupure, parfois de plusieurs dizaines de minutes", poursuit le technicien.

Depuis une dizaine de jours, il semble que la situation soit en nette voie d'amélioration, "grâce notamment à une assistance sur site qui a réglé de nombreux problèmes", ajoute-t-il. Le numérique devrait maintenant pouvoir montrer son meilleur visage. "Entre les reportages, les émissions et les jingles, nous envoyons chaque jour 500 fichiers numériques à l'antenne", note Pascal Delannoy, directeur de France Info. "Le numérique apporte un grand confort. Par exemple, les journalistes peuvent avoir accès très rapidement aux sons archivés". "Les gens se sont adaptés, même si certains n'avaient jamais vu un ordinateur de leur vie. Il n'y a pas eu de rejet face au nouvel outil", ajoute M. Crépin. Une fois réglés les derniers détails à france Info, la numérisation va pouvoir continuer à Radio France.

"Les syndicats se sont demandé si la direction n'avait pas fait un mauvais choix, mais il n'y aura pas de retour en arrière", assure M. Delannoy. "Trois nouvelles stations sont d'ores et déjà prêtes à démarrer, avec le même système que celui de France Info", déclare M. Anichini.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution