Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 31 Octobre 2000 à 00:00

Les nouvelles séries policières françaises.

Bruits d'écrous, lumière crue sur murs gris: Clothilde de Bayser, Jean-François Garreaud et Didier Cauchy sont des flics de la brigade criminelle dans un épisode de "La crim" sur un meurtre en prison, en tournage actuellement à Colombes (banlieue parisienne).

France 2 tourne en même temps six épisodes de 52 minutes qui seront diffusés le vendredi à partir du 10 novembre, le même soir que la nouvelle série "BRIGAD". Les séries policières emportent l'adhésion du public et les chaînes de télévision y consacrent une large part dans leurs fictions, cherchant à décliner le genre dans tous ses aspects, voire à le renouveler.

Pionnière du renouvellement du genre avec l'apparition de "P.J" ou "Avocats et associés", France 2 "met le cap" sur ce format de 52 minutes, selon la directrice de la fiction Laurence Bachman, interrogée par l'AFP. Ce format permet des vendredi "une soirée, deux polars", avec, entre les deux, un écran publicitaire lucratif. La soirée a fait une moyenne d'audience "d'un peu plus de 25% sur la saison dernière", ajoute Mme Bachman. "Les gens aiment le polar et aiment bien avoir une case identifiée". Le 6 octobre, "P.J." (6ème saison) a obtenu 29,9% de parts de marché et réuni plus de 7 millions de téléspectateurs, mais la barre d'audience moyenne se situe à environ 19%.

La difficulté pour les programmateurs consiste maintenant à trouver une variété dans ce genre : "La Crim" est "un peu un exercice de style sur la déduction" des policiers du Quai des Orfèvres, "PJ" est concentrée sur la petite délinquance dans un commissariat de quartier.

"BRIGAD", inspirée des policiers du RAID, met en scène une équipe de cinq "anges gardiens de la loi" amenés à gérer des situations de crise comme les prises d'otages.

En tournage également ou bientôt à l'antenne, "Central nuit" avec Michel Creton et Agnès Soral et "Le crime ne paye pas" avec Christine Citti. Une série de 52 minutes "c'est 9 mois d'écriture et 6 mois de tournage. Quand on en lance une, il y a un an et demi avant qu'elle ne soit à l'antenne", souligne Laurence Bachman.

La chaîne publique dispose de suffisamment de matériel pour diffuser 4 mois d'inédits tout en gardant les héros traditionnels tels que "Maigret" et "Nestor Burma", en format de 90 minutes. Si la série policière reste "un des piliers de l'imagerie audiovisuelle" selon le producteur de "La Crim", Jean-Pierre Ramsay, les auteurs doivent éviter les clichés sur la police et la justice, trouver des histoires moins lisses.

A côté des héros infaillibles, sans états d'âme ni vie privée, comme "Maigret" ou l'inusable "Navarro" sur TF1, les télespectateurs apprécient maintenant des personnages humanisés avec leurs doutes, leurs faiblesses, voire leurs erreurs. "Police district" sur M6 a ainsi mis à l'écran des "héros fatigués" dans un environnement hostile, dans la lignée de NYPD Blue, la célèbre série américaine.

TF1, à côté des "Julie Lescaut", "Navarro", "Une femme d'honneur" (entre 9 et 11 millions de télespectateurs le jeudi soir) ou encore "Commissaire Moulin", va mettre prochainement à l'antenne "Sandra et les siens" avec Philippine Leroy-Beaulieu dans le rôle d'une jeune femme psychiatre qui devient policier à la suite d'un drame privé. Nouvelle approche pour ce thriller psychologique original où les personnages sont aussi importants par leur vécu que l'intrigue en elle-même.

A côté des "héros récurrents" fédérateurs et installés, la chaîne diffusera aussi des "pilotes" comme "Mathieu Corot" avec Michel Boujenah et "Commissariat Bastille" avec Smain. Quant à France 3, après un essai la saison passée avec les séries policières de terroir comme "Mélissol", "Jacotte" ou Mary Lester, elle n'en a pas mis de nouvelles à l'antenne cette année.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution