Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 9 Novembre 2000 à 00:00

Réception satellite en Irak

Dans une rare critique du gouvernement, un hebdomadaire irakien a reproché au ministère de l'Information le retard pris dans la réception de chaînes de télévisions étrangères en Irak.

"Plus d'une année s'est écoulée depuis la décision prise par le cabinet irakien de permettre aux Irakiens de capter des chaînes satellitaires arabes et étrangères. Cette décision n'est pas encore entrée en vigueur", a déploré l'hebdomadaire al-Zaman. "Il n'est pas dans l'intérêt du pays que les Irakiens continuent d'être privés d'une ouverture sur le monde", a ajouté le rédacteur en chef de l'hebdomadaire, Daoud al-Farhane.

"Si la décision du gouvernement avait été contre la liberté d'expression ou d'information, les responsables l'auraient immédiatement mise en application", relève M. Farhane sur un ton sarcastique. "Mais lorsque cette décision est destinée à favoriser une ouverture sur le monde et à briser le mur d'ignorance qui entoure les Irakiens, ces responsables ont une opinion différente qui nécessite de mettre en place des commissions, d'allouer des fonds et des devises étrangères", ironise M. Farhane.

En octobre 1999, le cabinet irakien avait approuvé le projet d'installation d'un réseau de télévision destiné à capter et à redistribuer aux abonnés irakiens les émissions des télévisions satellitaires. Le 1er septembre dernier, le ministère de l'Information avait affirmé que les Irakiens seraient capables de capter au cours des "six prochains mois" des chaînes de télévision satellitaires arabes et étrangères.

"Sept chaînes seront disponibles dans un premier temps, avant de passer à 14. La durée de transmission de ces chaînes sera de 16 heures, puis de 24 heures sur 24", avait précisé un porte-parole du ministère.

L'Irak, un des premiers pays arabes à s'être doté de la télévision, dispose actuellement de deux chaînes transmettant localement: une chaîne officielle, Télévision d'Irak, et la Télévision de la Jeunesse dirigée par Oudaï, le fils aîné du président irakien Saddam Hussein. Le pays a une troisième chaîne, satellitaire, qu'il a inaugurée en juillet 1998.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution