Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 14 Novembre 2000 à 00:00

Multithématiques mise sur l'Amérique latine

Multithématiques, premièr éditeur européen de chaînes thématiques, accentue son développement international avec un premier rachat, la chaîne brésilienne Eurochannel, destinée à ouvrir aux chaînes présentes et futures du groupe les portes de l'Amérique latine.

Eurochannel, qui diffuse 20 heures quotidiennes de programmes européens (films, documentaires, divertissement) en version originale sous-titrée, a été rachetée à TVA, filiale de l'éditeur Abril, pour "8 millions de dollars", selon Michel Thoulouze, pdg de Multithématiques. Un rachat révélateur de la politique du groupe. "Nous ne voulons pas acheter de chaînes qui ne peuvent pas s'exporter. Aujourd'hui, je ne vois pas l'économie d'une chaîne lancée sur un seul pays", a insisté M. Thoulouze. C'est valable pour Eurochannel comme pour toutes les créations ou acquisitions du groupe dans les années à venir.

Forte d'un million d'abonnés au Brésil, Eurochannel doit devenir la "tête de pont du développement de Multithématiques en Amérique latine, un marché potentiel de 20 millions d'abonnés", a déclaré à Venise Michel Thoulouze, pdg de Multithématiques, lors de la présentation de l'accord à la presse. Le développement en Amérique du sud sera piloté depuis Miami, "capitale du monde hispanophone". Eurochannel continuera à se développer au Brésil, où le groupe espère atteindre les 3 millions d'abonnés, et investira tous les pays hispanophones.

Multithématiques a désormais 27 chaînes, déclinées de huit marques (Planète, Forum, Canal Jimmy, Cinéclassics, Cinécinémas, Seasons, Wishline et Eurochannel). Plusieurs nouveaux développements européens sont à l'étude, notamment en Grande-Bretagne en 2001, où Wishline et Seasons pourraient faire leur entrée. "Le format britannique que nous donnerions à Seasons pourrait être facilement exportable dans des pays proches", comme les pays nordiques, a précisé Philippe Rouxel, du développement international de Multithématiques.

Dans ce contexte de chaînes facilement exportables et à caractère international, la déclinaison audiovisuelle du magazine "Elle", annoncée par son propriétaire Lagardère, actionnaire de Multithématiques à hauteur de 27,42%, fait figure de cas d'école. "Elle devra démarrer sur une vingtaine de pays", a affirmé Michel Thoulouze. Peu loquace sur le sujet, il assure néanmoins que cette nouvelle chaîne, dont aucune date de lancement n'a été fixée, "ne sera pas une chaîne féminine, un concept qui ne marche pas, mais la chaîne du magazine. Il faut être prudent car la mode ou le luxe sont délicats à traiter en télévision". L'approche internationale de Multithématiques se double d'une approche multisupports.

En France, le groupe sera candidat à un multiplexe du numérique hertzien, "un pied supplémentaire pour les chaînes du câble et du satellite" où il pourrait mettre "un Eurochannel pour les Européens, une chaîne pour les jeunes adultes et une chaîne documentaire". Avec un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros, Multithématiques devrait afficher des pertes de 160 millions de francs en 2000, ramenées à 90 MF en 2001. "Notre activité actuelle nous assurerait l'équilibre dès l'année prochaine, mais nos actionnaires préfèrent encore valoriser l'entreprise".

Multithématiques est aujourd'hui valorisée autour d'un milliard d'euros", selon M. Thoulouze. Elle est détenue par Canal+, Lagardère, Liberty Media (27,42% chacun), Havas Images (Vivendi) pour 9,09% et Part'Com (8,64%).
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution