Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 18 Novembre 2000 à 00:00

"Accord FM", une radio en Bosnie-Herzegovine.

Mise en place par la division française de la Sfor (Force de stabilisation de l'OTAN), "Accord FM", unique radio multi-ethnique de Bosnie-Herzégovine, distille un son rock et branché pour faire la guerre psychologique à l'ultra-nationalisme.

Les boum-boums assourdissants des Spice Girls viennent à peine de se taire qu'une voix jeune et féminine lance en serbo-croate: "Se respecter, c'est respecter l'autre. Aidez les réfugiés à se réinstaller". Et Texas d'entonner son dernier air à la mode. Derrière les manettes des amplis, le "DJ" sergent-chef Rouzier, treillis kaki et rangers noires, déclare fièrement: "On a 22% d'audience. On touche essentiellement des jeunes, de 15 à 30 ans, attirés par la musique anglo-saxonne".

Les jeunes, c'est justement la cible d'Accord FM, radio créée par la Division multinationale Sud-Est (DMN-SE), sous commandement français, qui contrôle le sud-est de la Bosnie depuis sa base de Mostar. "Les autres radios sont extrêmistes et ne représentent que leur communauté, serbe, croate ou musulmane. Nous, notre but est de livrer au pays une radio démocratisant le pays", explique le lieutenant-colonel Starke, responsable du bureau coordination de l'information.

Un nouveau slogan, balancé sur les ondes, nous interrompt: "Quand tu es rentré chez toi, quelle attitude ont eue les autres?", demande un homme, jouant le rôle d'un réfugié. Son interlocuteur répond: "D'abord, ils m'ont regardé puis ils m'ont aidé". Toutes les demi-heures, entre Springsteen, Sting ou de la musique locale, un message est diffusé (soit environ 80 messages différents par semaine). Concoctés par l'ONU ou l'OSCE (l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe), les slogans parlent de tolérance et de respect d'autrui dans un pays où plus d'un million d'exilés n'osent toujours pas rentrer chez eux.

Des slogans sur la prévention routière ou le danger des mines sont également diffusés sur le 106,2 FM, tout comme une cinquantaine d'émissions (sur le sport, les jeunes, la musique). Réalisée pour l'instant par quatre militaires et trois interprètes, en partenariat avec 32 radios locales, Accord FM recrutera en avril prochain trois civils locaux (dont un journaliste), tout comme son équivalent américain, réalisé par les troupes US basées dans le nord de la Bosnie. Car "la" radio de la Sfor a pour but final, tout comme les troupes militaires sur place, de céder la place au civil, dans un avenir plus ou moins lointain.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution