Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 16 Novembre 2000 à 00:00

Pierre Lescure défend la fusion Canal/Vivendi/Seagram

Pierre Lescure, pdg de Canal+, a répondu dans Le Monde daté de jeudi au fondateur de la chaîne André Rousselet, inquiet des conséquences de la fusion avec Vivendi et Seagram, en affirmant que Canal+ "a opté pour une stratégie offensive de mouvement et de conquête".

"Je reste confondu que vous nous exhortiez à défendre notre exception culturelle, celle de Canal+ et celle de notre pays, derrière la ligne Maginot du territoire national", assène M. Lescure à M. Rousselet. "Nous, nous avons résolument opté pour une stratégie offensive de mouvement et de conquête". La mondialisation "efface les frontières, aiguise la concurrence, impose la course à la taille et à la puissance", note M. Lescure. "Le vrai danger", selon lui, c'est que "faute de pouvoir jouer dans cette cour des grands, Canal+ perde progressivement ses abonnés, y compris ses abonnés français". La fusion avec Vivendi et Seagram "n'est pas subie. Elle est voulue. Pas par naïveté ou par veulerie. Mais, à la manière de toujours de Canal+, par un mélange un peu gascon de lucidité et de crânerie", dit M. Lescure.

"J'ai discuté avec Jean-Marie Messier (pdg de Vivendi) des conditions de cette fusion", explique-t-il. "Mon point de vue était simple et, pour l'essentiel, il a rencontré l'adhésion naturelle de Jean-Marie : oui à l'intégration dans Vivendi Universal; non à la désintégration de Canal+". M. Rousselet s'inquiétait de la perte par la chaîne cryptée du contrôle de ses abonnés. Le pdg de Canal+, lui, assure que "la chaîne garde la propriété de ses abonnés, de sa politique commerciale et tarifaire, de son chiffre d'affaires" et que "le nouveau Canal+ sera dirigé par l'équipe actuelle". "Jean-Marie n'ignore pas que la qualité des équipes opérationnelles est proportionnelle à leur force de caractère. S'appuyer sur de telles équipes est une condition sine qua non de succès", poursuit-il.

A l'appel de M. Rousselet à la rébellion des salariés de Canal+, M. Lescure oppose sa "responsabilité" à les "aider à entrer dans ce nouvel âge de Canal+, à vivre pleinement cette aventure exaltante de conquête et de croissance par temps d'internationalisation commerciale et de révolution technologique".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution