Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 27 Novembre 2000 à 00:00

Au 1er rang mondial des tubes cathodiques

Le géant néerlandais de l'électronique Philips et le groupe coréen LG Electronics ont uni leurs forces en annonçant la création d'une entreprise commune dans les tubes cathodiques qui deviendra la première entreprise du secteur.

La nouvelle entité, contrôlée et détenue à part égale par les deux groupes, aura un chiffre d'affaires annuel moyen de 6 milliards de dollars (7,149 mds EUR) et emploiera 36.000 personnes. Elle devrait permettre de dégager des synergies de 200 à 300 millions de dollars d'ici deux ans, a précisé le vice-président de Philips, Gerard Kleisterlee.

Philips, qui est numéro un mondial des tubes cathodiques pour écrans de télévision va se renforcer sur le marché très concurrentiel des moniteurs pour ordinateurs grâce à la position de numéro un qu'occupe LG Electronics sur ce segment.

"Nous pensons que le marché des tubes cathodiques pour écrans d'ordinateurs va continuer de progresser jusqu'en 2006-2008 même si ensuite la croissance sera surtout tirée par la télévision et le DVD", a précisé M. Kleisterlee.

Les investisseurs ont réagi positivement à l'annonce de cette alliance. A la bourse d'Amsterdam, le titre Philips cotait ainsi 43,70 EUR à 13H15 GMT, en hausse de 4,8%. La bourse de Séoul, où est coté LG Electronics, a elle clôturé avant l'annonce de la transaction.

"C'est une opération positive, surtout au niveau des économies de coûts. LG a des marges de production bien meilleures que celles de Philips ce qui permettra à la nouvelle entité de produire moins cher que Philips tout seul", a déclaré à l'AFP un analyste de la banque néerlandaise Stroeve Peter Olofsen.

La division Composants pour écrans de Philips est pour l'instant engagée dans une restructuration destinée à déplacer ses activités "de pays à hauts coûts de main d'oeuvre vers des pays à plus faibles coûts", a expliqué M. Kleisterlee. En raison de cette restructuration et des surcoûts d'investissement qu'elle occasionne, la valeur de ces activités a été estimée à 1 md USD, contre 2,1 mds USD pour celles de LG. L'entreprise commune étant détenue à 50% par les deux groupes, Philips et LG ont décidé que la nouvelle entité paierait une compensation de 1,1 md USD à LG.

Cette somme sera dans un premier temps empruntée. "En fait, Philips ne paiera que 550 M USD" de cette compensation grâce à cette construction, a expliqué la direction du groupe. Philips a par ailleurs confirmé envisager de participer à une émission d'actions préférentielles de LG, probablement à hauteur de 500 M USD. Les deux groupes négocient toujours les modalités d'un éventuel accord sur ce point.

Jugée surprenante par certains analystes, cette participation est destinée à résoudre une partie des problèmes financiers du Coréen LG electronics. Ce dernier s'est fixé pour objectif d'atteindre un taux d'endettement sur fonds propres de 200% à la fin de cette année. Ce ratio est actuellement de 280%. M. Kleisterlee a expliqué la décision de Philips "par le fait que cette entreprise commune" était "rentable" et que le groupe souhaitait aider LG Electronics avec lequel il dispose d'une autre entreprise commune dans les composants à cristaux liquides (Matrix Liquid Crystal Display).

M. Kleisterlee, qui doit devenir Pdg de Philips à partir d'avril 2001, a reconnu que les deux groupes menaient des discussions préliminaires en vue d'une coopération dans les composants pour la téléphonie mobile. "C'est un domaine que nous explorons", a-t-il déclaré en précisant que des discussions avec d'autres partenaires dans ce domaine n'étaient pas exclues.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution