Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 25 Décembre 2000 à 00:00

Laurent Gerra s'installe à RTL pour éreinter les politiques

Après deux ans sur les planches, l'humoriste Laurent Gerra, transfuge d'Europe 1, retrouve un micro en janvier sur la radio concurrente RTL, qui espère bien en profiter pour doper son audience, mise à mal depuis ces derniers mois.

Pour l'imitateur, qui sera à l'antenne chaque matin à 8H30 à partir du 2 janvier, la période électorale de 18 mois qui s'ouvre début 2001 est un véritable cadeau. Avec les municipales, les législatives et la présidentielle, le comique trouvera facilement du grain à moudre pour ses "Elections matinales". Son grand bonheur est surtout d'avoir enfin trouvé le ton pour imiter le Premier ministre Lionel Jospin. "J'étais bien embêté. C'est quelqu'un que je n'avais pas trouvé. En fait, Lionel Jospin parle comme Bernard Pivot quand il fait une dictée", a-t-il confié, tout ravi d'avoir étoffé son jeu de massacre.

Tout comme il le faisait à Europe 1 en 1998, Laurent Gerra se promet d'étriller en direct les politiques "de droite comme de gauche". "Chacun en prendra pour son grade", renchérit le directeur général de RTL, Stéphane Duhamel. Sa liberté de ton et ses imitations vachardes n'ont pas fait que des heureux dans le passé. "Giscard, Jean Tiberi et un ecclésiastique ont mal pris mes imitations", reconnaît Laurent Gerra, qui travaille sans filet, en direct.

Même si l'actualité politique sera particulièrement riche, Laurent Gerra ne se privera pas d'éreinter aussi le monde du show-bizz, comme Céline Dion vantant les mérites de "la pompe à plaisir" avec son mari "R'né" ou Francis Cabrel et "sa cabane au fond du jardin".

L'humoriste, qui avait dopé l'audience des matinales d'Europe 1 avec son one man show à 8H45, n'entend pas servir les mêmes plats à RTL mais préfère rester discret sur la teneur de sa chronique qu'il concocte avec son compère Jean-Jacques Peroni. "Il faut que ça déconne et que ce soit rigolo", tranche Stéphane Duhamel, qui précise qu'il n'y a aucune clause d'audience dans le contrat de l'humoriste. Pour RTL, toujours en tête des radios, l'arrivée de Laurent Gerra, qui selon le directeur de RTL "séduit l'intelligentsia parisienne comme la province" tombe à pic alors que la station vient d'accuser une sévère chute d'audience lors des derniers sondages Médiamétrie.

Estimant que cette désaffection des auditeurs résulte "d"un désamour lié à un malentendu", le patron de RTL reste prudent. "Le sondage du 15 janvier sera aussi difficile", prédit déjà Stéphane Duhamel avant d'ajouter: "l'arrêt de l'hémorragie et la reprise auront lieu début avril, après quelques ajustements sur les émisions en janvier".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution