Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 23 Décembre 2000 à 00:00

Une nouvelle norme pour la radio numérique

En adoptant la norme DRM (Digital Radio Mondiale), l'Union Internationale des Télécommunications ouvre la porte à la radio numérique universelle. Cette norme fait rentrer dans l'ère du numérique la radio en modulation d'amplitude sur les ondes longues, moyennes et courtes. A la clé, une qualité d'écoute comparable au CD et la possibilité d'accompagner les programmes audio par des informations affichées sur l'écran des récepteurs (nom du chanteur, titre, prix...).

Pour Peter Senger, président du consortium normalisation DMR, qui réunit radiodiffuseurs et industriels de l'électronique, il s'agit du plus grand progrès réalisé dans ce domaine depuis l'invention du transistor. La radio numérique existe déjà par satellite. Le système WorldSpace la propose depuis fin 1999.

Mais le service se limite pour le moment principalement à l'Afrique et à l'Asie (voir article sur ce site). La radio numérique existe également par voie terrestre. C'est le système DAB (Digital Audio Broadcasting) commercialisé en Europe depuis plusieurs années sans succés.

La radio DRM offre l'avantage de conserver les bandes de fréquences et la disposition des canaux de la radio AM à modulation d'amplitude actuelle. Les diffuseurs peuvent ainsi facilement basculer au numérique. Le marché est colossal, puisqu'on compte environ 2,5 milliards de récepteurs radio et un millier d'émetteurs en service dans le monde. Une période de transition se caractérisera par la double diffusion des programmes en analogique et en numérique et l'apparition des récepteurs hybrides capables de capter les deux modes de diffusion. Vous pourrez lire un article complet dans le prochain Télé Satellite (janvier 2001).
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution