Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 21 Décembre 2000 à 00:00

Récommandations du CSA pour les élections

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a présenté aux responsables des chaînes de radio et de télévision ses recommandations pour les élections municipales et cantonales des 11 et 18 mars.

Ces recommandations, a indiqué le président du CSA Hervé Bourges, s'appliqueront dès le 1er janvier et jusqu'à la date du second tour. M. Bourges a relevé la complexité de la situation avec la tenue simultanée de deux élections présentant "des circonscriptions, des modes de scrutin et des enjeux différents" et qui précèderont de surcroît "les échéances législatives et présidentielles... ou présidentielles et législatives".

La recommandation établit la distinction habituelle entre l'actualité liée aux élections et celle qui ne l'est pas. Sur le premier point, M. Bourges a souligné qu'il appartenait aux médias audiovisuels d'assurer "une présentation et un accès équitables à l'antenne" des candidats et des listes mais aussi "de rendre compte, ne serait-ce qu'à titre indicatif pour certaines d'entre elles, de toutes les candidatures". "Il importe que tous les candidats et les forces politiques puissent disposer d'un réel accès à l'antenne et de veiller à ce qu'aucune, sous prétexte qu'elle serait marginale, ne s'en trouve écartée", a-t-il déclaré.

Sur le second point, l'actualité non liée aux élections, le CSA rappelle les principes qu'il a arrêtés au début de l'année et qui se substituent à la règle des trois tiers avec un temps d'antenne réparti à parts égales entre majorité, opposition et gouvernement. A présent, les formations non représentées au parlement sont elles aussi comptabilisées. Lorsque les médias audiovisuels traitent de l'actualité hors campagne, précise l'autorité de régulation de l'audiovisuel français, "il est préférable de ne pas inviter de candidats, sauf en cas d'impératif de l'actualité" compte tenu de "l'effet d'image" dont ils pourraient bénéficier. "Aucun résultat de sondage ne peut être révélé durant la semaine qui précède le secrutin", a par ailleurs rappelé le président du CSA, notant que "quelle que soit l'opinion que l'on peut avoir sur le caractère obsolète ou non de ce texte, la loi sur les sondages n'est pas abrogée et s'applique donc".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution