Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 18 Décembre 2000 à 00:00

Media-Most/NTV : une affaire d'état !

L'ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev a appelé Vladimir Poutine à intervenir dans l'affaire Media-Most, pour sauver le seul groupe de presse indépendant d'audience nationale en Russie, au nom de la liberté de parole et de la défense des droits de l'homme.

M. Gorbatchev a également demandé aux autorités espagnoles "d'avoir à l'esprit le caractère politique indéniable de cette affaire" lorsqu'elles devront décider du sort du patron de Media-Most, Vladimir Goussinski, arrêté mardi dernier en Espagne à la demande de Moscou. L'appel de M. Gorbatchev a cependant peu de chance d'être entendu, le président russe ayant clairement indiqué qu'il ne croyait "pas possible de mettre en doute" le bien fondé des décisions du Parquet contre le patron de Media-Most.

Goussinski "est accusé de fraude et il appartient à la justice de décider" de la suite de cette affaire, a ajouté le président, cité par l'agence Interfax depuis Cuba où il se trouve en visite. Le Premier ministre russe Mikhaïl Kassianov a pour sa part nié que cette affaire ait un quelconque "caractère politique".

Ajoutant un nouvel épisode à la lutte opposant Media-Most au Kremlin, le fisc russe a annoncé vendredi avoir saisi la justice pour demander la mise en liquidation de Media-Most et de la télévision du groupe, NTV, seule chaîne privée à jouir d'une audience nationale dans le pays. Dans une déclaration lue à la presse, M. Gorbatchev a estimé qu'"un coup serait porté à la réputation de la Russie comme Etat démocratique" si Vladimir Poutine continuait à ne pas intervenir dans cette affaire. "Le fait que le président prenne ses distances (avec cette affaire) nuit à la Russie et à sa personne", a ajouté l'ex-président qui s'exprimait à l'issue d'une réunion du "Conseil public" de NTV. L'ancien dirigeant soviétique est président de cet organisme, chargé de veiller au respect de la déontologie et de promouvoir la liberté de la presse. La menace de mise en liquidation du groupe Media-Most est "un coup contre la liberté de parole, les droits de l'homme et le droit constitutionnel des citoyens à l'information.

Tous les acquis des réformes démocratiques des 15 dernières années sont menacés", poursuit le texte de la déclaration. "Le fait que la demande de mise en faillite de Media-Most intervienne en même temps que l'arrestation de Goussinski n'est pas un hasard et laisse supposer qu'il s'agit d'un ordre politique", souligne la déclaration. M. Gorbatchev a indiqué que ce texte serait transmis à Madrid, ajoutant qu'il n'excluait pas des contacts avec le roi Juan Carlos sur l'affaire Goussinki. La Russie réclame l'extradition du patron de presse pour escroquerie et la justice espagnole a affirmé jeudi ne voir "aucun obstacle" à une telle demande. Sans craindre la contradiction, l'ex-président a demandé l'intervention de Vladimir Poutine, tout en accusant le pouvoir de chercher à liquider Media-Most pour n'avoir plus que des médias "loyaux" à l'égard du régime.

Evgueni Kisselev, directeur général et journaliste vedette de la chaîne, a d'ailleurs estimé samedi que "les fonctionnaires du fisc ne prenaient pas de telle décision sans accord politique à haut niveau". Il a dénoncé un "assassinat cynique et à petit feu de la chaîne NTV", sur la radio Echo de Moscou. Les Etats-Unis se sont enfin inquiétés samedi des menaces de mise en liquidation pesant sur Media-Most et de l'arrestation de Vladimir Goussinski. "Nous suivons cette question de très près à Washington et par le biais de nos ambassades à Moscou et en Espagne", a déclaré un porte-parole du Département d'Etat. Les précédents appels de Washington en faveur de Media-Most sont restés sans effet.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution