Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 18 Décembre 2000 à 00:00

La danse sur France Culture

France Culture relève le défi d'évoquer, pour la période des fêtes de fin d'année, un art essentiellement visuel, la danse avec une série d'émissions regroupées sous le titre "Danse en transes".

La danse y sera, du 23 au 30 décembre, "dans tous ses états", explique la directrice de la chaine, Laure Adler. "On y entendra, dit-elle, Jean Babilée pour qui « la danse n'est pas un métier, mais un état », les confidences de Sylvie Guillem, les transes de Jérôme Bel, les leçons de philosophie du vieux sachem Béjart, une traversée du siècle avec Karine Saporta, sans oublier la danse et la science, la danse et le cinéma, la danse et les nouvelles technologies".

Le 30 décembre, de 15H à 18H, trois personnalités évoqueront l'histoire de la danse dans sa diversité : Jean Babilée qui, de 1945 à 1949, fut considéré comme l'un des plus grands danseurs de sa génération, Sylvie Guillem nommée en 1984 étoile de l'Opéra de Paris qu'elle quittera pour une carrière de star internationale et le chorégraphe et danseur Jérôme Bel, 36 ans qui "rêve, dit-il, en chorégraphe-dramaturge, en écrivain de la danse".

Le critique Gérard Mannoni a interrogé Maurice Béjart pour une série de cinq "A voix nue", du 25 au 29 décembre de 17H30 à 18H, pour lesquelles il l'a fait parler de l'héritage en danse, de l'importance pour lui de la notion de voyage et de la littérature, du rôle joué dans sa vie par le théâtre et l'opéra et sur sa création aujourd'hui. Une autre série donne la parole à une danseuse et chorégraphe française actuelle, Karine Saporta, du 26 au 29 décembre de 22H3O à OHOO. Au cours de cette carte blanche, elle se confie sur les questions qu'elle se pose lorsqu'elle choisit un sujet de ballet, comme "sa relecture" de "La belle au bois dormant".

France Culture propose aussi, la nuit les 23, 24 et 26 décembre de 1H à 6H, de nombreuses rediffusions d'émissions sur la danse et d'autres appartenant aux archives, consacrées à Nijinsky, Merce Cunningham, Jean-Claude Gallotta, Odile Duboc, Mathilde Monnier etc... Cette "Danse en transes" se clôture par une visite des trois écoles supérieures où, en France, on peut apprendre en professionel la danse : l'Ecole du Ballet de l'Opéra de Paris et les départements de danse des deux Conservatoires nationaux supérieurs de musique de Paris et Lyon.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution