Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Mercredi 27 Septembre 2006 à 00:00

TNT : la nouvelle bataille du satellite

Voici le texte d'un article paru ce matin de "Le Figaro" sous la plume de PAULE GONZALÈS, qui recoupe les informations que nous avons publié antérieurement : "Pour que tous les Français reçoivent les 18 chaînes gratuites de la TNT, il est prévu de créer une offre satellite gratuite corrigeant les zones d'ombre de la télé hertzienne.

Entre 10 et 15 % de la population seraient concernés. Mais déjà les opérateurs de la télévision s'inquiètent et se divisent. Et avant même que soit réglée la question de la couverture numérique par voie hertzienne, la guerre fait rage. Face à face, Canal +, maître absolu du satellite depuis la fusion CanalSat-TPS, et le Groupement des chaînes thématiques - dont France Télévisions - tenté d'offrir un modèle alternatif. Son idée : éviter que l'opérateur dominant de la télé payante par satellite monopolise aussi l'offre gratuite.

« Nous avons demandé la copropriété du futur fichier de ces nouveaux abonnés gratuits, contrepartie normale selon nous à la toute-puissance de Canal +. Cela nous a été refusé. Comment ne pas craindre que Canal + ne soit un jour tenté de les convertir à une offre payante, sans le moindre avantage pour nous ? », s'interroge Stéphanie Martin, déléguée générale du Groupement pour la TNT pour tous.

Silence prudent de TF1 et M6Chacun propose donc son propre opérateur satellitaire. Canal + plébiscite Astra qui abrite déjà l'offre de CanalSat (4 millions d'abonnés). Le Groupement penche plutôt pour Eutelsat et son offre AB3 (1,6 million d'abonnés). Au nombre des avantages d'AB3 figurerait le MPEG4, la norme de l'avenir qui permet de faire de la haute définition. Canal + promet, lui, « la gratuité du transport pour tous les éditeurs », mais aussi, pour le consommateur, « une offre gratuite de chaînes supplémentaires déjà présentes sur Astra, et un décodeur moins cher » du fait de la norme MPEG2.

Dans ce premier bras de fer, TF1 et M6 observent un silence prudent. Chacun sait que le sujet sera « structurant pour le marché à venir ». Par ailleurs, aucun des deux groupes ne souhaite entrer dans un débat qui brouille les cartes alors que « la couverture maximale hertzienne, étape primordiale, n'est pas encore assurée ». Au pire, souligne un proche du dossier, « ces chaînes peuvent toujours décider d'être présentes sur les deux satellites ».

Cette couverture satellitaire supplémentaire pourrait ouvrir la possibilité de constituer un nouveau bouquet de chaînes gratuites sur le satellite. Chez TF1, éditeur de TFou ou de TVBreizh, on y pense."
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public