Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Mercredi 1 Novembre 2006 à 00:00

"L'affaire Villemin" sur FR3: les Laroche vont déposer une plainte au civil

"L'affaire Villemin", un téléfim diffusé ce week-end par France 3, a rouvert la polémique sur l'assassinat jamais élucidé de Grégory, l'avocat de la famille Laroche annonçant mardi qu'il allait porter plainte pour "violation de la présomption d'innocence".

"Nous allons déposer cette semaine une plainte au tribunal de grande instance pour violations de la présomption d'innocence, de la vie privée et du droit à l'image", a déclaré Me Gérard Welzer depuis Epinal (Vosges). Il n'a pas voulu préciser devant quelle juridiction --Paris ou Nancy-- il allait engager cette procédure au civil contre la chaîne publique et les producteurs du téléfilm. L'avocat de la veuve de Bernard Laroche et de ses deux fils a également indiqué qu'il allait saisir dès "cette semaine" le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) "pour lui demander des sanctions contre la chaîne publique" qui, selon lui, "a diffusé une fiction médiatique contraire à la vérité des faits et à la vérité judiciaire".

"Toute la série vise à démontrer que Bernard Laroche est coupable" de l'assassinat de Grégory Villemin, un garçonnet de quatre ans et demi dont le corps avait été retrouvé le 16 octobre 1984, pieds et mains liés dans la Vologne, une rivière des Vosges, a poursuivi l'avocat. "C'est contraire aux témoignages recueillis dans le dossier et aux conclusions du procès de Jean-Marie Villemin devant la Cour d'assises de la Côte-d'Or en 1993", a-t-il ajouté. M. Villemin avait été condamné en 1993 pour le meurtre de Bernard Laroche commis en mars 1985, un mois après la remise en liberté de ce dernier, soupçonné pendant un temps de l'assassinat de Gregory et alors qu'une expertise graphologique semblait le disculper.

"Il est quand même regrettable que 22 ans après les faits (l'assassinat de Grégory), et pour des motifs auxquels les enjeux financiers ne sont visiblement pas étrangers, on rallume les passions avec des motifs inexacts", a estimé Me Welzer. A Paris, France 3 a indiqué "attendre avec une certaine sérénité" le dépôt de plainte des Laroche. "L'ensemble des partenaires de la série, France 3, Arte, les producteurs et le réalisateur ont pris toutes les précautions juridiques de bout en bout de la production", a souligné la chaîne publique.

"L'initiative de Me Welzer ne m'étonne pas", a commenté depuis Mulhouse (Haut-Rhin) Me Thierry Moser, l'un des avocats de Christine et Jean-Marie Villemin. "Il est contraint d'engager une procédure en raison de ses précédentes déclarations. Je suis sceptique quant à l'issue de cette procédure", a-t-il ajouté. La semaine dernière, l'avocat spinalien, qui avait tenté sans succès d'obtenir un report de la diffusion du téléfilm diffusé du 28 au 30 octobre, avait prévenu que "si la série devait porter atteinte à l'honneur de ses clients et/ou à la mémoire de leurs proches", il engagerait "immédiatement" une procédure.

"Avoir délibérément restranscrit le point d'une seule partie (dans le téléfilm), à savoir celui de Jean-Marie Villemin qui est victime comme père de Grégory et assassin de Bernard Laroche, ne pouvait que conduire à ce qui va rester comme un énorme dérapage", a relevé l'avocat des Laroche. "Il est évident que si les autorités laissent ce genre de pratiques s'instaurer, il n'y a plus de justice en France", a-t-il ajouté.

Le CSA a répondu que son contrôle en matière judiciaire était "assez restreint" et qu'il se limitait à ce qui est inscrit dans le cahier des charges et de mission de la chaîne.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public