Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Mercredi 1 Novembre 2006 à 00:00

La Nasa va envoyer une navette pour réparer et prolonger Hubble

La Nasa va envoyer une navette spatiale au plus tôt en 2008 pour réparer et prolonger le fonctionnement de Hubble, premier télescope orbital vieillissant qui a révolutionné l'astronomie et la vision de l'univers, a annoncé mardi son administrateur Michael Griffin.

Cette décision, réclamée par la communauté scientifique, devrait permettre de prolonger au moins jusqu'en 2013 les opérations du télescope lancé en 1990 qui a transmis plus de 750.000 images stupéfiantes de galaxies lointaines et de trous noirs. Cette mission d'entretien de Hubble, la cinquième et dernière du genre, sera conduite au plus tôt en mai 2008 avec la navette Discovery dont l'équipage de sept astronautes a déjà été sélectionné, a indiqué M. Griffin, devant le personnel du Goddard Space Center à Greenbelt dans le Maryland (est), près de Washington. Les batteries de Hubble devraient assurer son fonctionnement suffisamment longtemps pour permettre d'effectuer à temps le vol pour réparer le télescope, a-t-il dit.

La Nasa avait indiqué précédemment que Hubble pourrait fonctionner jusqu'en 2009 sans mission d'entretien. Cette décision va à l'encontre de celle de son prédécesseur, Sean O'Keefe, qui avait opté pour l'annulation de ce genre de mission après la catastrophe de la navette Columbia le 1er février 2003. La question de la sécurité des navettes hante les responsables de la Nasa depuis cet accident dans lequel sept astronautes ont péri. M. Griffin a expliqué que la Nasa avait conclu après de longues réflexions que les importantes modifications et procédures mises en place permettaient désormais d'effectuer un vol vers Hubble avec une marge de sécurité acceptable pour l'équipage.

Depuis l'accident de Columbia, la navette a volé trois fois et les deux derniers vols ont été un succès total, permettant notamment de tester des techniques d'inspection en orbite de la protection thermique de l'obiteur ainsi que des kits de réparation dans l'espace. "Je suis pleinement confiant que cette cinquième mission (vers Hubble) se déroulera aussi parfaitement que nous pouvons l'imaginer", a déclaré le patron de la Nasa, lui même scientifique et ingénieur. "Nous allons prendre toute les mesures possibles pour assurer la sécurité de l'équipage", a-t-il aussi affirmé.

Michael Griffin a ainsi précisé qu'une seconde navette serait prête à être lancée pour se porter au secours des astronautes de la mission de réparation Hubble si cela était nécessaire. En cas de dommage à la protection thermique de l'orbiteur provoqué au lancement par des débris de mousse isolante du réservoir externe, à l'origine de la perte de Columbia, ou par d'autres objets tels des micrométéorites, les astronautes d'une mission Hubble n'auraient pas la possibilité de rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) pour s'y réfugier.

La Nasa a aussi dû prendre en considération le fait qu'elle doit finir l'assemblage de l'ISS d'ici la mise en retraite programmée des trois navettes en 2010. Pour cette tâche colossale, l'agence spatiale prévoit encore 15 vols. La mission Hubble permettra de remplacer les batteries du télescope et ses six gyroscopes qui assurent sa stabilité dans son orbite à près de 600 km d'altitude. Les astronautes répareront également un spectromètre infra-rouge en panne depuis 2004 et installeront deux nouveaux instruments dont une caméra à champ large (Wide Field Camera 3).

Cette caméra permettra d'améliorer très nettement l'observation de la matière sombre et des premières galaxies formées après le Big Bang.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public