Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 29 Décembre 2000 à 00:00

Revers spatial pour la Russie

Comme nous l'avons annoncé dès hier sur ce site, une fusée ukrainienne Cyclone-3, perdue peu après son lancement avec six satellites russes à bord, s'est écrasée dans le nord de l'Extrême-Orient russe.

"Les forces de missiles stratégiques nous ont informé que la fusée était tombée dans les environs de l'île de Wrangel", proche du cercle polaire, a affirmé un porte-parole de l'Agence, Konstantin Kreidenko. Des spécialistes russes recherchent actuellement le lieu de la chute de la fusée, selon un responsable du cosmodrome militaire de Plessetsk (nord de la Russie), cité par l'agence Itar-Tass.

Selon ce responsable, qui a requis l'anonymat, la fusée pourrait également être tombée dans la mer de Béring entre la péninsule russe du Kamtchatka et l'Alaska (Etats-Unis). La chute de la fusée sur terre pourrait avoir des conséquences pour l'environnement, a indiqué sans plus de précision un spécialiste russe ayant requis l'anonymat.

La fusée devait normalement mettre en orbite les satellites quarante minutes environ après son décollage du cosmodrome de Plessetsk mercredi à 19H02 GMT. La tour de contrôle a perdu contact avec la fusée deux heures environ après son lancement, au moment de la mise en marche des moteurs du troisième étage, selon les forces stratégiques, citées par l'agence d'informations militaires AVN.

Le ministère de la Défense a d'ailleurs évoqué un défaut de fabrication au niveau du troisième étage du lanceur pour expliquer l'accident. Selon les spécialistes, les moteurs au niveau du troisième étage de la fusée ne se sont pas mis en marche, provoquant la chute de la fusée dans la région du nord de l'Extrême-Orient russe. "Une commission spéciale a été créée pour déterminer les causes exactes" de l'accident, a indiqué un porte-parole du ministère, cité par Itar-Tass. Le ministère de la Défense et l'Agence spatiale russe possèdent chacun trois satellites à bord de la fusée.

La fusée Cyclone-3, qui a été conçue et construite par l'usine ukrainienne Ioujmach, dans la région de Dnipropetrovsk (est de l'Ukraine), peut mettre des satellites en orbite jusqu'à une altitude de 1.000 km, selon l'Agence spatiale russe. Ce nouvel incident survient peu après une importante panne de communication avec la station spatiale Mir. Le 21 novembre dernier, une fusée russe de type Kosmos-3M avec à son bord un satellite américain avait été perdue peu après son lancement depuis le cosmodrome militaire de Plessetsk.

Les Russes ont également connu des problèmes avec leur fusée de type Proton. En juillet et octobre 1999, deux fusées Proton lancées depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) ont explosé au-dessus de cette ex-République soviétique en raison d'un défaut de fabrication des moteurs.

La chute sur terre des fusées avait provoqué des dommages écologiques, selon les autorités kazakhes, qui avaient alors interdit temporairement aux Russes d'effectuer des lancements depuis Baïkonour.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution