Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Vendredi 24 Novembre 2006 à 00:00

Les expérimentations de télévision mobile en région parisienne

Le bilan des premières expérimentations de télévision mobile, menées en 2005 et début 2006, a validé l'intérêt de ce nouveau mode de diffusion en dissipant les doutes initiaux sur sa pertinence, notamment face aux possibilités de la téléphonie mobile "3G". Une deuxième expérimentation est actuellement en cours. Le CSA a autorisé, le 13 septembre 2005, trois expérimentations de télévision mobile en DVB-H (1) dans la région parisienne pour une durée de neuf mois, soit jusqu'à la mi-juin 2006. Ces trois expérimentations étaient menées par des acteurs regroupés en trois consortiums. Un premier consortium coordonné par TDF, avec les trois opérateurs mobiles Orange, SFR et Bouygues Télécom, disposait de la moitié de la capacité du canal 37, à partir de cinq émetteurs (Romainville, La Défense, la tour Eiffel, Arcueil et Issy-les-Moulineaux). L'offre comprenait 14 chaînes de télévision (TV Breizh, France 2, France 3, France 4, France 5, I-Télé, W9, Arte, TPS Star, Europe 2 TV, Gulli, Planète, La Chaîne parlementaire, Euronews) et des radios réparties en deux groupes (France Info, Radio Notre-Dame, Skyrock, RTL, Oui FM, RMC, RFI, Europe 2, Fip, RTL 2, BFM, Europe 1, Radio Classique, MFM, Radio Orient, Superloustic). Un deuxième consortium piloté par TPS, avec deux opérateurs mobiles (Bouygues Télécom et Orange), disposait de l'autre moitié de la capacité disponible sur le canal 37, avec une offre composée uniquement de chaînes de télévision (TF1, M6, Eurosport, M6 Music, Infosport, LCI, TF6, Paris Première, Télétoon et une chaîne en rotation : TPS Star). Enfin, le troisième consortium coordonné par Canal+, avec l'opérateur mobile SFR et l'opérateur technique de diffusion TowerCast, a utilisé le canal 29 à partir de trois sites (Porte de Sèvres, Porte Maillot et Porte de Bagnolet). L'utilisation de cette ressource à Paris a entraîné une limitation du débit disponible, pour ne pas brouiller les autres utilisateurs du spectre radioélectrique. L'offre était composée de chaînes de télévision (Canal+, I-Télé, Planète, Ciné Cinéma Premier, Sport+, L'Équipe TV, Equidia, Jimmy, Canal J, France 2, France 3, MCM Top, NRJ 12) et de radios (Europe 1, Fip, Skyrock, NRJ). Un guide des programmes et un service de paiement à la séance complétaient cette dernière expérimentation. (1) Digital Video Broadcasting - Handheld. Suivant
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public