Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Jeudi 28 Décembre 2006 à 00:00

Supports, contenus, modes de consommation: vers une nouvelle télévision

Nouveaux supports, comme l'écran du portable, nouveaux contenus, comme les vidéos d'amateurs, nouveaux modes de consommation, chez soi et au dehors: la télévision française, en route vers le tout numérique, entame en 2007 un nouveau chapitre de son histoire.

Le temps du grand téléviseur de salon autour duquel toute la famille se regroupait à heures fixes est révolu. Rares sont les foyers où il n'existe pas, à côté du téléviseur traditionnel, d'autres écrans, celui de l'ordinateur recevant des bouquets de chaîne par une ligne téléphonique à haut débit (ADSL), ou celui, minuscule mais apprécié, du téléphone portable. La télévision numérique terrestre (TNT) est venue révolutionner la vie quotidienne de tous les téléspectateurs en France. 80% des Français ne disposent que de six chaînes, bien que 65% de la population soit techniquement en mesure aujourd'hui de regarder gratuitement les 18 chaînes de la TNT.

Selon les évaluations des instituts spécialisés, près de 4 millions d'adaptateurs ou de postes équipés ont déjà été vendus. Le déploiement se poursuivra en 2007. Le projet de loi sur la télévision du futur, actuellement débattu au Parlement et qui doit être adopté en urgence début février, organise la couverture complète du territoire et le basculement progressif de l'analogique au numérique, qui débutera le 31 mars 2008 et s'achèvera le 30 novembre 2011. Face à ce développement des supports, les offres se multiplient. "En 2007 vont se concrétiser, outre le développement des offres ADSL, la fusion de CanalSat et de TPS, ainsi que le regroupement des grands opérateurs du câble en un seul, avec, à la clef, d'importantes évolutions des offres", écrit Christian Castellani, directeur de Télécâble Sat Hebdo, dans un numéro spécial qui recense 157 chaînes numériques.

Dans ce bouillonnement, la nouveauté 2006 a été l'irruption dans le marché des programmes audiovisuels de courtes séquences vidéos que les amateurs mettent à disposition sur le réseau Internet. Fin juin, le groupe TF1 lançait, sous la marque WAT (pour "We are talented), un site communautaire où les internautes peuvent déposer de courtes vidéos, rebaptisées widéos, pour web-vidéos. Depuis, une émission de la chaîne TF1 présente ces productions au grand public. La multiplication des supports et des contenus entraîne logiquement une augmentation de la consommation.

Selon Médiamétrie, le temps passé par les Français devant un écran de téléviseur ne cesse d'augmenter pour atteindre trois heures 45 par jour pour ceux qui n'ont que les six chaînes de base, plus de quatre heures par jour pour ceux qui reçoivent les 18 chaînes de la TNT. Changent aussi les modes de consommation. Selon Patrice Duhamel, vice-président du groupe public France Télévisions, "nous assistons à une extraordinaire volatilité des audiences sur les premières parties de soirée. L'une des interprétations lourdes de ce mouvement est l'effacement progressif de la prime donnée à telle ou telle chaîne a priori par le téléspectateur, remplacée par une prime au programme".

Enfin, l'année 2007 sera celle de la télévision mobile personnelle, reçue en "broadcast" sur l'écran du téléphone portable. Les expérimentations en cours ont montré que celle-ci était opérationnelle, y compris dans une rame de métro en marche. Le projet de loi sur la télévision du futur prévoit que le Conseil supérieur de l'audiovisuel "favorisera la reprise des chaînes de la TNT pour la délivrance des autorisations en télévision mobile personnelle".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public