Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Samedi 30 Décembre 2006 à 00:00

Le nouvel ATT, après l'intégration de BellSouth

ATT, qui vient d'obtenir le feu vert du régulateur américain des télécoms pour fusionner avec son concurrent BellSouth, va donner naissance au numéro un américain du secteur.

La future entité va conserver le nom d'ATT, qui est celui de l'opérateur de télécoms historique aux Etats-Unis, démantelé en 1984. Le siège restera également le même, basé à San Antonio (Texas, sud). La compagnie sera dirigée par Edward Whitacre, le PDG d'ATT avant la fusion. Au cours de son histoire récente, ATT aura connu des rachats sans changer de nom. La compagnie remonte à l'invention du téléphone par Alexander Graham Bell à la fin du 19ème siècle. Après la dérégulation des télécoms au milieu des années 80, l'opérateur avait été morcelé en plusieurs compagnies, les "Baby bells".

Ironie du sort, l'ancien ATT a été racheté en 2005 par SBC, une "Baby bell". Avant l'acquisition de BellSouth, ATT couvrait déjà environ un tiers du territoire américain, dominant la fourniture de lignes fixes dans 13 Etats. Le nouvel ensemble sera désormais présent dans 22 Etats. Sur le territoire américain, ATT représente désormais 11,5 millions de lignes DSL pour l'accès internet haut débit et 67,5 millions d'abonnés au téléphone fixe. Dans la téléphonie mobile, ATT collaborait déjà avec BellSouth via l'opérateur Cingular, détenu à 60% par ATT et 40% par BellSouth. Après la fusion, Cingular reste dans le giron d'ATT, et sa marque a vocation à être changée.

Cingular compte près de 60 millions d'abonnés, ce qui en fait le premier du secteur aux Etats-Unis. Le nouvel ensemble ATT comptera 315.000 employés, bien que ce nombre soit amené à diminuer dans le cadre de l'intégration de BellSouth. ATT prévoit plus de 2 milliards de dollars de synergies dès 2008, montant qui va être porté à 3 milliards en 2010. Le groupe représente des revenus combinés de 121 milliards de dollars, selon des estimations de marché, pour une capitalisation boursière de plus de 220 milliards de dollars.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public