Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 5 Janvier 2007 à 00:00

Présidentielle : "bipolarisation excessive" sur les chaînes de TV, dit le CSA

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a constaté vendredi que "certaines chaînes" de télévision traitaient la campagne présidentielle avec une "bipolarisation excessive au profit de deux candidats", et a déploré "l'insuffisance du temps de parole" accordée à d'autres candidats.

Le CSA a par ailleurs observé que le volume horaire consacré à la couverture de la campagne était en hausse de 75% par rapport à 2002. Au cours de son assemblée plénière, jeudi, le CSA a examiné les temps d'antenne et de parole des candidats "déclarés ou présumés à l'élection présidentielle et de leurs soutiens relevés dans les émissions d'information" des chaînes hertziennes nationales: TF1, France 2, France 3, Canal+ (en clair) et M6, pour la période du 1er au 29 décembre, précise le CSA dans un communiqué. Il s'agit de la première période d'application de la recommandation (rendue publique en novembre 2006) de la haute autorité audiovisuelle, qui est fondée sur des principes d'équité, prenant en compte la représentativité des organisations politiques.

"Le Conseil constate que certaines chaînes reproduisent la bipolarisation excessive constatée lors de la campagne de 2002 au profit de deux candidats", explique-t-il. Le CSA ne cite ni les chaînes ni les candidats favoris des sondages, en l'occurence Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. "La répartition des temps d'antenne et de parole fait par ailleurs apparaître l'insuffisance des temps de parole ou d'antenne accordés à certains de candidats au regard des critères d'équité", poursuit le gendarme de l'audiovisuel.

Selon le CSA, un "volume horaire significatif a été consacré à la couverture de la campagne", avec "plus de 21 heures de temps d'antenne et près de 14 heures de temps de parole toutes chaînes confondues, contre respectivement 12 heures et 8 heures pour janvier 2002, correspondant au premier mois d'application de la recommandation" de cette année-là, soit "une augmentation de 75%". Si la haute autorité relève "un effort des chaînes pour assurer une certaine diversité des candidats déclarés ou présumés ayant accès à leur antenne", elle juge néanmoins que cet accès "reste réservé sur certaines chaînes à un nombre trop réduit de candidats".

Le CSA demande aux chaînes concernées de "veiller, au cours du mois de janvier 2007, à mieux respecter les dispositions de sa recommandation et à assurer une présentation et un accès à l'antenne des candidats plus conformes au respect du principe d'équité". Le CSA examinera le 9 janvier les temps de parole à la radio et sur d'autres chaînes de télévision.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution