Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 5 Janvier 2007 à 00:00

Canal+: la fusion de CanalSat/TPS effective depuis jeudi

La fusion des bouquets satellitaires français CanalSat et TPS a été effectuée le 4 janvier, conformément aux accords annoncés, indique un communiqué de Vivendi et de sa filiale Canal+ publié vendredi.

"Vivendi et Groupe Canal+ annoncent que l'opération de rapprochement des activités de télévision payante du Groupe Canal+ et de TPS au sein de Canal+ France a été réalisée conjointement aux accords annoncés précédemment", précise le communiqué. Il rappelle les termes de l'accord qui a présidé à la fusion: TF1 et M6 ont apporté le bouquet satellitaire TPS en échange de 15% (respectivement 9,9% et 5,1%) de Canal+ France, nouvelle entité du groupe Vivendi. Parallèlement, Lagardère a apporté sa participation de 34% dans le bouquet satellitaire CanalSat et a acquis 20% de Canal+ France.

Selon le communiqué de Vivendi et Canal+, "ce nouvel ensemble, contrôlé exclusivement par Vivendi via Groupe Canal+, constitue un acteur français de l'audiovisuel de dimension comparable aux plus grands groupes européens et est en mesure de répondre à la nouvelle donne concurrentielle et de dynamiser le marché de la télévision, dans le meilleur intérêt des consommateurs". TF1 confirme qu'il a réalisé l'apport de 66% de TPS à Canal+ France, en contrepartie de 9,9% du capital de cette dernière.

M6 confirme, pour sa part, qu'il détient 5,1% de la nouvelle entité après apport de ses 34% de TPS. Dans des déclarations faites le 14 décembre dernier, à l'occasion d'un colloque, le PDG du groupe Canal+ Bertrand Meheut avait indiqué que la finalisation de la fusion donnerait le coup d'envoi du processus de fusion des deux entreprises et de l'offre de services aux abonnés des deux grands services satellitaires français. Ce processus, qui a déjà commencé, s'effectuera progressivement au cours des six prochains mois.

Dans un premier temps, Canal+ France conservera deux sociétés filiales à 100%, CanalSat et TPS, dont les offres seront progressivement rapprochées. Les abonnés de CanalSat disposent notamment depuis le 19 décembre des chaînes TF1 et M6. Ce rapprochement entre les deux grands bouquets satellitaires français devrait entraîner la disparition de certaines chaînes thématiques, qui ont les mêmes cibles. Le Sirti (Syndicat interprofessionnel des radios et télévisions indépendantes) a préconisé une série de mesures pour garantir l'existence et le développement des chaînes indépendantes face au rapprochement.

De son côté, la Ligue de football professionnel (LFP) avait déposé un recours gracieux auprès du premier ministre contre la fusion. Ayant le monopole de la diffusion satellitaire, Canal+ France n'a plus de concurrent pour négocier le montant des droits versés pour la retransmission des matches de la Ligue. Pour sa part, Bertrand Méheut a souligné qu'il souhaitait continuer à détenir l'exclusivité de la totalité des droits. Selon le PDG du groupe Canal+, la fusion des deux bouquets satellitaires était nécessaire en raison de l'émergence de nouveaux acteurs sur le marché de la diffusion des programmes audiovisuels, en particulier les opérateurs de télécommunications.

En ce qui concerne la fusion des deux organisations, on précise à Canal+ que des propositions seront présentées à la mi-janvier à l'occasion d'un comité d'entreprise. Selon Bertrand Méheut, les sureffectifs seront résorbés par "un plan de départ volontaire" et des reclassements "dans le groupe, ainsi que chez nos actionnaires Vivendi, TF1 et M6".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution