Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 8 Janvier 2007 à 00:00

Arianespace veut conforter en 2007 sa place de leader mondial des lanceurs

Le lanceur de satellites européen Arianespace entend conforter en 2007 sa position de leader mondial, en coopération avec ses partenaires russes de Soyouz, et faire en 2008 du centre spatial guyanais "la base de lancement que le monde préfère", a déclaré lundi son directeur général.

Jean-Yves Le Gall, qui présentait ses voeux à la presse, a indiqué que "la première société mondiale de services et solutions de lancement" avait réalisé en 2006 un chiffre d'affaires d'environ 985 millions d'euros, en lançant avec succès cinq Ariane 5 ECA (version lourde du lanceur fabriqué par EADS Astrium) porteuses de 11 satellites. Arianespace a de nouveau enregistré des "comptes équilibrés" comme chaque année depuis 2003, a ajouté son directeur général. Les résultats définitifs seront communiqués en mars (6,3 millions d'euros de bénéfice net pour 1,068 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2005).

De leur côté deux lancements de Soyouz (satellites Metop-A et Corot) ont été effectués à Baïkonour (Kazakhstan) par la société commune euro-russe Starsem, qui a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 70 millions d'euros "pour un résultat lui aussi équilibré", selon M. Le Gall. Le nombre de lancements prévus en 2007 sera de 6 Ariane 5 avec 10 satellites et une première mission de l'ATV (ravitailleur automatique européen) vers la station spatiale internationale, auxquels s'ajouteront 3 tirs de Soyuz au départ de Baïkonour. Arianespace, qui a engrangé 12 contrats de lancement l'an dernier, compte "poursuivre à ce rythme (...) voire quelques uns de plus" en 2007 et fait état d'un carnet de commandes global de 40 satellites à lancer.

L'année a bien débuté avec une première commande pour lancer en 2008 le satellite américain Protostar 1 (groupe Loral) destiné à couvrir le sud-est asiatique en TV HD et internet haut débit en 2008. 2008 sera aussi l'année qui devrait voir décoller de Kourou (Guyane) les trois piliers du système Arianespace, la fusée Ariane, la fusée Soyouz et pour la première fois le lanceur léger européen Vega, a indiqué M. Le Gall. La première pierre du pas de tir Soyuz de Kourou sera posée le 26 février, a-t-il précisé. "Ce modèle que nous mettons en place, offre d'importantes synergies techniques et économiques", a ajouté le directeur général d'Arianespace.

La croissance des commandes et la capacité de "lancer sûrement et à l'heure" permettront d'effectuer 10 lancements depuis la Guyane en 2010, 7 Ariane 2 Soyouz et 1 Vega, a réaffirmé M. Le Gall. "Le centre spatial guyanais, port spatial de l'Europe sera alors aussi celui que le monde préfère" a-t-il ajouté. "Nous serons capables de tenir 7 à 8 lancements d'Ariane 5 ECA par an, toujours la même, nous ne ferons pas des améliorations au fur et à mesure,c'est la clé du succès", a déclaré M. Le Gall.

Les améliorations devraient être mises en oeuvre à mi-vie vers 2013, "d'un coup, comme dans un grand carénage" expliquait récemment Yannick d'Escatha, président du CNES (centre national d'études spatiales) porteur des 34% de l'Etat français dans Arianespace.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution