Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 8 Janvier 2007 à 00:00

Présidentielle: Bayrou accuse TF1 d'être "engagée"

Le candidat UDF à la présidentielle, François Bayrou, a accusé lundi TF1 d'avoir une attitude "engagée" dans son traitement de la campagne présidentielle, en réponse au directeur de l'information de la chaîne de télévision qui l'avait qualifié de "démagogique".

"Que le directeur de l'information de TF1 se permette de dire ça d'un candidat à l'élection présidentielle (...), ça montre à quel point la chaîne est engagée", a déclaré le matin M. Bayrou sur RMC. TF1 "n'est pas seulement une chaîne d'information objective, elle est engagée et elle se prononce clairement", a-t-il ajouté. Dans un entretien au Journal du Dimanche, le directeur de l'information de TF1, Robert Namias, a affirmé que l'"acharnement contre TF1" de François Bayrou est "une stratégie politique". "Je trouve Bayrou démagogique", a-t-il dit. "Visiblement, (il) n'a rien d'autre à dire pour exister en ce moment".

M. Namias répondait à la mise en cause répétée de l'indépendance des médias propriétés de groupes industriels, par M. Bayrou. Le candidat centriste les accuse de chercher à "orienter" les Français vers un "choix préfabriqué" entre Nicolas Sarkozy (UMP) et Ségolène Royal (PS). Le président de l'UDF avait eu en septembre "une explication musclée" à ce propos avec Patrick Le Lay et Etienne Mougeotte, PDG et vice-président de TF1, la chaîne du groupe Bouygues. A deux reprises, lors de passages au journal de 20H00 de TF1 en septembre puis en décembre, il avait également eu de vifs échanges sur ce thème avec la journaliste Claire Chazal.

M. Bayrou s'est senti conforté par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui a constaté vendredi une "bipolarisation excessive au profit de deux candidats" sur "certaines chaînes" de télévision sans les citer. M. Bayrou a par ailleurs indiqué, lors d'une conférence de presse sur le lancement de son site internet de campagne dans l'après-midi, qu'il avait "l'intention d'intervenir dans le débat qui va avoir lieu le 23 janvier à l'Assemblée nationale, sur un certain nombre d'avantages concédés aux grandes chaînes".

"TF1 va se voir concéder, ce qui à mon avis est inimaginable, une prolongation de cinq ans, peut-être dix ans, de son droit à émettre sur cette fréquence qui appartient aux Français, sans qu'il y ait appel d'offres et sans contrepartie", a-t-il dénoncé. Il s'est également indigné "qu'on s'apprête à donner à ces grandes chaînes une chaîne TNT bonus, gratuite, sans appel d'offres, simplement pour les dédommager, entre guillemets, d'un raccourcissement de leur autorisation d'émettre de six mois".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution