Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 10 Janvier 2007 à 00:00

Plusieurs groupes annoncent des liaisons entre télévision et internet

Après Microsoft dimanche, plusieurs groupes électroniques, dont le japonais Sony et la société Sling Media, ont dévoilé, au Consumer Electronics Show de Las Vegas, des boîtiers permettant de regarder sur un téléviseur du contenu vidéo disponible sur internet.

Sony a annoncé que sa nouvelle gamme de téléviseurs à écrans plats et haute définition Bravia pourrait recevoir le contenu vidéo internet gratuit de certains médias partenaires comme AOL, Yahoo!, le site d'échanges de vidéos Grouper (racheté par Sony) ou encore Sony Pictures et Sony Music, grâce à un appareil gros comme un lecteur de DVD appelé Internet Video Link. Ce module se connecte à internet en haut débit et diffuse la vidéo en streaming sur la télévision à travers le modem de l'utilisateur, sans besoin d'un ordinateur.

"Nous transposons la vidéo depuis un écran d'ordinateur, où il faut se pencher en avant, vers le confort d'une télévision à grand écran dans votre salon", a expliqué le vice-président de Sony responsable des produits pour la maison, dans un communiqué. "La vidéo sur internet sera clairement la prochaine étape de l'évolution de la télévision haute-définition, en donnant aux Consommateurs plus de contrôle du contenu qu'ils regardent", a-t-il expliqué. Ce produits devraient être disponibles dans les prochains mois De son côté la société Sling Media, spécialiste de la télévision sur ordinateur, a annoncé la sortie d'un appareil appelé SlingCatcher, qui permet de transmettre sur une télévision tout le contenu vidéo du web ou d'un ordinateur, sans se limiter à des médias partenaires.

Cet appareil se connecte au câble ou à un décodeur de télévision par satellite, via une liaison sans fil, afin de transmettre sur la télé n'importe quel contenu vidéo. Il permet aussi aux utilisateurs d'enregistrer des extraits d'émissions de télévision et de les envoyer par e-mail à ses proches, analogue au service que propose le site d'échanges de vidéos YouTube. Dimanche le patron de Microsoft Bill Gates a annoncé que sa console de jeu XBox, déjà vendue à 10 millions d'exemplaires, pourra aussi servir de décodeur capable de transmettre sur un téléviseur une nouvelle offre de télévision sur internet, appelée IPTV (télévision sur internet), en partenariat avec certains médias.

Un système qui permettra aussi d'enregistrer les programmes sur le disque dur de la console, promue magnétoscope numérique, et que Microsoft veut visiblement transformer en centre de loisirs numériques de la maison. C'est dans ce contexte très concurrentiel que le groupe Apple devait dévoiler mardi son propre appareil liant internet à la télévision, l'iTV, lors de la conférence macSWorld Expo qui s'ouvre à San Francisco. L'appareil pourrait se limiter à la réception du contenu vidéo disponible sur le site de téléchargement d'Apple, iTunes, limité pour l'instant à certains groupes de médias comme Disney ou des chaînes de télévision.

Les sociétés high tech commencent à se bousculer pour trouver le maillon manquant entre télévision et internet, une liaison qui selon un récent sondage intéresserait 80% des foyers américains, malgré des offres déjà pléthoriques de télévision par câble et satellite. De nombreux groupes électroniques avaient tenté de lancer des boîtiers transposant internet sur la télévision il y a 10 ans, mais qui avaient échoué faute d'une assez bonne qualité technique.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution