Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 6 Janvier 2001 à 00:00

Levée de boucliers sur internet contre la taxation des CD et DVD

La prochaine taxe française sur les supports de stockage numériques, tels les CD ou les DVD, a déclenché une levée de boucliers sur internet, les opposants dénoncant "un racket des éditeurs de musique" qui ne mettra pas fin, selon eux, au piratage.

Cette taxe, qui devrait être fixée à 3,70 F (0,56 EUR) pour les CD audio et mini disques vierges, entrera en vigueur la semaine prochaine. Jusqu'à présent, seules les cassettes audio et vidéo y étaient soumises.

Appelant à la "mobilisation de l'ensemble de la profession informatique et des universitaires", une pétition électronique a été lancée sur le web (www.atcd.f2s.com). Sous le slogan "Fais gaffe à tes CD", l'ATCD (Action contre la Taxe sur les CD vierges) appelle les internautes à la lutte, précisant qu'une première pétition a déjà recueilli 4.000 signatures.

Plus prosaïquement, les signataires, qui dénoncent "le racket des utilisateurs des éditeurs de musique", invitent déjà les usagers à "faire un stock massif de CDR (Compact disc recordable)", afin de "minimiser" l'impact de cette taxe.

Les professionnels estiment pourtant que la baisse des coûts de fabrication devrait in fine faire rapidement baisser le prix des CD vierges.

Sur le forum de discussion du portail O1net (www.O1net.com), consacré aux nouvelles technologies, les internautes laissent libre cours à leur colère, dénoncant une "taxe scandaleuse, absurde et injuste" sur ce qui constitue, pour certains "un outil de travail".

Nombreux sont ceux en effet qui utilisent des graveurs, non pour copier de la musique et de la vidéo mais plus simplement pour stocker des photos ou sauvegarder des données.

"De quel droit dire que les CD servent exclusivement à la copie illégale", dit l'un deux. "Je grave mes propres compilations à partir des oeuvres que j'ai achetées, car sur un album combien y a t-il de bonnes chansons? Je ne vois pas pourquoi je paierais deux fois les droits d'auteurs".

"Soyons réalistes", tempère un autre opposant. Pour chaque CD gravé dans un but professionnel ou pour sauvergarder des données personnelles, "combien sont gravés pour dupliquer jeux vidéos, fichiers MP3 et images récupérés sur le Net?" "Il ne faut quand même pas se leurrer, c'est à ça que sert la grande majorité des graveurs de CD".

Même s'ils reconnaissent qu'il y a "du piratage de CD-Rom et de CD-Audio, voire même de DVD, et que "les artistes voient leur droit à rétribution sur leur travail bafoué", certains intervenants sur le net doutent de l'efficacité d'une telle mesure, tandis que d'autres s'inquiètent d'une éventuelle étendue de cette taxe aux disques durs.

"La taxe ne changera rien", assure un autre internaute. "Elle ne fera qu'augmenter le piratage, puisque beaucoup de pirates se diront qu'ils ont payé une redevance, donc qu'ils peuvent en profiter."
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution