Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 12 Février 2007 à 00:00

Le téléphone mobile à tout faire, star du congrès mondial 3GSM de Barcelone

Le congrès mondial 3GSM de la téléphonie mobile s'est ouvert lundi à Barcelone, les géants du secteur rivalisant dès la première journée pour présenter des téléphones capables de tout faire: vidéos, musique, internet...voire remplacer son ordinateur.

Le numéro un des équipementiers, le finlandais Nokia, a dévoilé plusieurs modèles, l'un avec GPS (géolocalisation par satellite) intégré, l'autre permettant de regarder la télévision en direct. Il a également annoncé la prochaine disponibilité, sur la plupart de ses téléphones, du site de partage de vidéos sur internet YouTube. De son côté, le sud-coréen LG a présenté un téléphone entièrement tactile, le Shine, en collaboration avec Prada, et lui aussi dopé de fonctionnalités multimédia désormais considérées comme basiques (photo, vidéo...).

Microsoft a réaffirmé sa présence dans le secteur avec une nouvelle version de son système d'exploitation pour mobiles, Windows Mobile 6, destinée au marché professionnel. Cette version permettra d'accéder à distance aux fichiers ou mails stockés sur son ordinateur, d'utiliser sur mobile l'ensemble des logiciels Office (Word, Excel...) ou d'effacer automatiquement l'ensemble des données de son "smartphone" (téléphone mobile aux fonctionnalités proches d'un ordinateur) en cas de perte ou de vol. Mais même pour le grand public, les téléphones mobiles ressemblent de plus en plus à des boîtes à outils ultra-perfectionnées.

Pas étonnant, dès lors, que le PDG de Nokia Olli-Pekka Kallasvuo décrive le nouveau modèle de la marque, le N77, comme "un ordinateur multimédia". Ce dernier permettra de regarder sur mobile la télévision en direct, en penchant à l'horizontale l'appareil, muni d'un grand écran. L'équipementier a également présenté son "premier mobile spécialement conçu pour le GPS" et annoncé que la géolocalisation deviendrait "une fonctionnalité de base sur une majorité de téléphones Nokia". Ces deux modèles seront proposés à des prix "abordables", contrairement à leurs prédécesseurs, a-t-il assuré.

Il est vrai que les services multimédia sur mobile ne rencontrent pas encore le succès escompté: leur prix est jugé trop élevé et ils sont parfois trop compliqués à utiliser quand on n'est pas féru de technologie. L'institut d'études M-Metrics a présenté une enquête menée dans six pays (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie, Espagne), qui montre que les fonctionnalités multimédia, même si elles équipent de nombreux téléphones, sont peu utilisées.

"Aux Etats-Unis, alors qu'il y a 200 millions d'abonnés au mobile, seuls 20 millions d'entre eux utilisent leur mobile pour accéder à internet", a expliqué Seamus McAteer, co-fondateur de M-Metrics. Dans tous les pays étudiés, le pourcentage d'utilisateurs d'internet sur mobile stagne autour de 10%, alors que cette fonctionnalité est un standard sur tous les modèles de ces dernières années. "Le débrayage des usages (de ces services) va sans doute passer par une tarification basée sur de l'illimité", à l'image de celle pratiquée sur internet et qui a été la clé de son succès, estime Nicolas Petit, directeur de la division mobilité de Microsoft France.

Les professionnels du secteur, réunis à Barcelone jusqu'à jeudi, vont aussi devoir apprendre à faire plus simple: "ces services marcheront s'ils sont simples à utiliser et attractifs visuellement", prédit Arup Murarka, directeur du marketing technique de l'éditeur américain de logiciels Adobe.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution