Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 15 Mars 2007 à 00:00

Les technologies de l'information plutôt confiantes avant le CeBIT

Les technologies de l'information abordent avec une certaine confiance leur plus grand salon mondial, le CeBIT de Hanovre, le secteur semblant avoir renoué avec une croissance régulière même si des nuages persistent.

"Les technologies de l'information apparaissent une source fiable de croissance", jugeait la semaine dernière l'Office européen spécialisé Eito, qui prévoit une augmentation du chiffre d'affaires de la branche en Europe de 2,9% cette année à 668 milliards d'euros, et d'encore 2,9% l'an prochain. C'est certes loin des taux à deux chiffres affichés au tournant de l'an 2000, avant l'éclatement de la bulle spéculative sur les nouvelles technologies. Et les télécommunications en particulier souffrent d'une concurrence effrénée sur les prix et d'une perte de vitesse dans la téléphonie fixe classique qui n'est pas toujours compensée par le boom de l'internet à haut débit ADSL, auquel 42% des ménages européens ont désormais accès.

Le secteur est ébranlé par des délocalisations et d'importants plans sociaux, comme les 12.500 suppressions d'emplois prévues par l'équipementier Alcatel-Lucent ou les 32.000 en cours chez Deutsche Telekom. Mais "l'Europe est entrée dans un nouveau cycle d'investissements", selon Bruno Lamborghini, président de l'Eito. "La forte croissance dans les logiciels et les services informatiques, ajoutée à la diffusion des réseaux à haut débit, ouvre de nouvelles opportunités pour l'Europe dans les prochaines années." L'informatique, présente en force au CeBIT, devrait afficher selon l'Eito une croissance de 4,4% cette année. Si les ordinateurs de bureau sont moins prisés, les portables et périphériques divers comme les lecteurs de musique MP3 soutiennent la demande. Le besoin de services est croissant, comme celui de logiciels.

Après les entreprises, cela touche aussi le consommateur lambda cherchant des solutions pour organiser la masse croissante de données stockées, des photos de son appareil numérique à la musique téléchargée sur internet. Le marché informatique espère beaucoup du nouveau système d'exploitation de Windows, Vista, lancé fin janvier et qui pourrait entraîner un renouvellement du parc informatique car il a besoin d'ordinateurs plus puissants pour bien fonctionner. L'institut IDC a estimé que d'ici un an, environ 90 millions de PC dans le monde seront équipés de Vista.

Mi-février, le PDG de Microsoft, Steve Ballmer, avait toutefois jugé trop optimistes certaines prévisions d'analystes, sans donner de chiffres. Le CeBIT pourrait donner des indices sur la façon dont le logiciel est accepté. Il sera intéressant de voir dans quelle mesure les produits présentés utilisent les nouvelles fonctionnalités de Vista, telle la technique du "side-show", un deuxième écran plus petit placé à l'extérieur des ordinateurs portables et permettant de continuer à visualiser des e-mails et autres informations compactes une fois l'ordinateur éteint. Le CeBIT est enfin obligé de faire une place à l'électronique grand public, qui ces dernières années a tiré la croissance du secteur et aura pour ambassadeurs des téléviseurs à écrans plats géants, ainsi que la PlayStation 3 de Sony qui devrait être présentée dans une version un peu allégée pour sa sortie européenne prévue le 23 mars.

Le CeBIT devait être inauguré dans la soirée par la chancelière allemande Angela Merkel, la directrice générale d'Alcatel-Lucent, Patricia Russo, ainsi que le vice-Premier ministre russe Sergueï Narychkine. La Russie est cette année le pays partenaire du salon, qui accueille au total 6.059 exposants venus de 77 pays et sera ouvert au public à partir de jeudi et jusqu'au 21 mars.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution