Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 16 Mars 2007 à 00:00

Iliad (Free) met le cap sur la fibre optique après une année 2006 "record"

Le groupe Iliad, maison mère du fournisseur d'accès à internet Free, lancera d'ici à fin juin son offre de fibre optique, après une année 2006 "record" en terme d'abonnements et un bénéfice net quasiment doublé.

"D'ici fin juin, Free proposera un abonnement à 29,99 euros par mois basé sur de la fibre optique de l'abonné jusqu'au central", dans les quartiers est et sud de Paris, a annoncé son directeur général Michaël Boukobza, qui s'est félicité d'"avoir initié le mouvement en France". Iliad avait créé la surprise en septembre en annonçant un plan d'investissements d'un milliard d'euros dans cette technologie d'internet à très haut débit, avant de se faire devancer par ses rivaux, pour le lancement commercial. Son éternel concurrent, Neuf Cegetel, lancera en avril son offre de fibre optique à Paris à 29,90 euros et France Télécom a lancé la sienne le 1er mars pour 44,90 euros. Free, qui vise 4 millions de foyers d'ici à 2010, a réduit de moitié l'enveloppe prévue pour 2007, à 150 millions d'euros.

Un "reciblage" qui intervient après l'annonce du départ du jeune et dynamique patron de Free Michaël Boukobza, 28 ans, pour "se consacrer à des projets personnels", après plus de sept ans passés au sein du groupe. Un changement qui soulève des interrogations sur la stratégie d'Iliad et a refroidi la Bourse: vers 16H30 le titre cédait 6,03% à 72,13 euros, dans un marché en recul de 1,78%. Remplacé par Maxime Lombardini, issu de TF1, M. Boukobza s'est voulu rassurant: "il ne faut pas voir d'infléchissement de la stratégie, nous restons un opérateur télécoms". Interrogé sur une offre de rachat par le fonds d'investissement Cinven, actionnaire du câblo-opérateur Noos-Numéricâble, il n'a pas souhaité commenter les "rumeurs". Mais si une "offre impossible à refuser" se présentait, le fondateur Xavier Niel "ne la refuserait pas".

Iliad, qui veut participer au mouvement de consolidation d'internet, a déposé une offre pour le rachat de Club Internet et s'intéresse au "futur de Telecom Italia", présent en France avec le fournisseur d'accès internet Alice. Autre opportunité de croissance, la téléphonie mobile, même si le groupe exclut toujours de devenir opérateur virtuel (MVNO). Il a décidé de ne pas être candidat à la quatrième licence UMTS (3G), fustigeant l'absence de "volonté politique" de réduire ou étaler son prix, fixé à 619 millions d'euros. "Nous lançons un appel aux différents candidats" pour des conditions plus souples, a déclaré M. Boukobza. "Si c'est le cas, nous reconsidérerons notre position", a-t-il ajouté, évoquant aussi l'éventuel partage du coût avec un partenaire "crédible". Reste la technologie Wimax, dont Free est le seul à posséder une licence nationale. Un test "urbain" sera mené à la fin de l'année.

Iliad a réalisé en 2006 un bénéfice net de 123,9 millions d'euros, en progression de 80% sur un an. Le chiffre d'affaires annuel, déjà publié, a atteint 950 millions en hausse de 31,2% en raison d'une "année historique" pour les recrutements d'abonnés ADSL (683.000). Free comptait fin décembre 2,27 millions d'abonnés, conservant sa place de numéro deux derrière France Télécom avec 19% du marché. Iliad, qui entend "rester premier opérateur alternatif haut débit en France", veut dépasser les 2,8 millions d'abonnés à fin 2007, visant une proportion de dégroupés de 80% à cette date (76% actuellement).
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution