Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 19 Mars 2007 à 00:00

Temps de parole: TV et radios vont appliquer le principe d'égalité

La publication de la liste des candidats établie par le Conseil constitutionnel ouvre une nouvelle phase, le 20 mars, dans la façon dont les télévisions et les radios couvriront la campagne, avec l'entrée en vigueur du "principe d'égalité" qui donne le même temps de parole à tous les candidats officiels.

La recommandation du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) du 7 novembre 2006 précise que le temps de parole "comprend toutes les interventions d'un candidat ou de ses soutiens". Selon Paul Nahon, directeur de l'information de France 3, l'entrée en vigueur du principe d'égalité va rendre les choses "à la fois plus faciles et plus compliquées" pour les chaînes de télévision et les radios. En effet, le nombre des candidats officiels à gérer sera inférieur à celui des candidats potentiels. En revanche, toutes leurs interventions ou celles de leurs soutiens devront être chronométrées pour que chacun dispose du même temps de parole. Depuis le 1er décembre 2006, télévisions et radios appliquaient le "principe d'équité" pour la répartition du temps de parole.

Pour appliquer ce principe, ils étaient invités à tenir compte à la fois de la "représentativité" des candidats et de leur "capacité à manifester concrètement" leur intention, ce qui laissait une marge d'appréciation. Toutefois, le CSA avait dénoncé au début de la période une "bipolarisation" excessive, c'est-à-dire un temps de parole trop important accordé aux deux candidats jugés les mieux placés, Nicolas Sarkozy pour l'UMP, et Ségolène Royale pour le PS. De son côté, le candidat de l'UDF François Bayrou se plaignait d'être marginalisé par certaines chaînes.

En fin de période, les principales chaînes généralistes avaient rectifié le tir mais le CSA continuait à reprocher un excès de bipolarisation aux chaînes dites "de complément" (télévision numérique terrestre, câble, satellite) ainsi qu'à plusieurs radios. Le principe d'équité continuera cependant à s'appliquer pendant la période "intermédiaire", jusqu'au 9 avril, début de la campagne officielle, pour le "temps d'antenne", c'est-à-dire le temps de parole augmenté de l'ensemble des éléments éditoriaux consacrés à un candidat et à ses soutiens.

Enfin, à partir du 9 avril, début de la campagne officielle, le principe d'égalité s'appliquera aussi bien pour le temps de parole que pour le temps d'antenne.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution